Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Omar el-Béchir annonce un retour de la paix au Darfour

Omar el-Béchir annonce un retour de la paix au Darfour

Soudan

Après plus de vingt ans de guerre, le président soudanais Omar el-Béchir a annoncé mercredi un retour à la paix au Darfour, malgré l’impasse dans les pourparlers avec l’Union africaine pour un cessez-le-feu dans cette région déchirée par la guerre.

Annonce d’un retour de la paix au Darfour, malgré l’impasse dans les pourparlers avec l’Union africaine pour un cessez-le-feu dans cette région déchirée par la guerre.

L’annonce faite mercredi par le président du Soudan, Omar El-Béchir, est intervenue lors d’une rencontre à el-Facher, capitale de l‘État du Darfour-Nord, avec ses homologues du Qatar l‘émir Tamim ben Hamad Al-Thani, de la Centrafrique Faustin Archange Touadéra et du Tchad Idriss Deby.

“_Je plaide aussi pour que toute la communauté internationale apporte sa contribution en vue de la concrétisation totale de l’accord de Doha, qui est une alternative crédible au conflit du Darfour. _“A déclaré Idriss Deby dans son allocution.

Omar el-Béchir s’est félicité des avancées jusqu’ici observées dans la mise en application du processus de paix signé en 2011 à Doha entre le régime soudanais et une alliance de mouvements rebelles.

“_Le développement est en cours. Rien ne peut être fait en un jour, nous ne pouvons pas faire des miracles. Je vous promets tous les jours de nouveaux projets, tous les jours de nouvelles écoles, tous les jours de nouveaux hôpitaux, tous les jours de nouvelles centrales électriques, tous les jours de nouvelles routes. _”

Parrainé par le Qatar, cet accord visait à mettre fin au conflit entre les différents acteurs politiques. Débuté en 2003, le conflit avait fait plus de 300.000 morts et quelque 2,5 millions de déplacés.

En avril dernier, un référendum sur le statut administratif du Darfour boycotté par les rebelles avait été organisé par le Régime. Un vote à la suite duquel 98 % d‘électeurs s‘étaient prononcés sur le maintien de la région en cinq États.

Sous les critiques de la Communauté internationale, l’Armée de libération du Soudan (ALS) du chef Minni Minnawi et le Mouvement pour la justice et l‘égalité (JEM) ont singé une feuille de route sous l‘égide de l’Union africaine pour un cessez-le-feu dans plusieurs régions du Soudan, mais les négociations ont échoué en août.

La poursuite des combats au Darfour a poussé le Conseil de sécurité de l’ONU ( qui estimes que les combats continuent de faire des victimes) à prolonger (en juin) d’un an le mandat de la Mission conjointe des Nations unies et de l’Union africaine (Minuad).

Voir plus