Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'Afrique, très vulnérable face à la propagation du virus Zika (The Lancet Infectious Disease)

L'Afrique, très vulnérable face à la propagation du virus Zika (The Lancet Infectious Disease)

Virus Zika

Un tiers de l’humanité, soit 2,6 milliards de personnes vit dans des pays où le virus Zika pourrait encore se propager, en tête desquels l’Inde et la Chine, mais également plusieurs pays d’Asie du Sud-Est et d’Afrique, selon une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet Infectious Diseases. La première de ce type sur les risques de transmissions.

2,6 milliards de personnes vivent dans des régions d’Afrique et d’Asie-Pacifique très vulnérables à la transmission du virus Zika, d’après un récent rapport d’une étude menée par canadienne présentée dans le Lancet Infectious Diseases.

Le rapport est basé sur des facteurs tels que les données climatiques et le transport aérien, en raison d’échanges importants avec les Amériques, l’implantation du moustique vecteur de la maladie et les conditions climatiques favorables à la propagation du virus.

Selon Isaac Bogotch auteur du rapport, le Nigeria est considéré comme une zone à haut risques du fait de sa grande population, et plusieurs autres facteurs écologiques.

‘’Nous avons cité le Nigeria parce qu’il a une grande population, mais il est vrai que d’autres pays d’Afrique occidentale et centrale ont un climat très semblable et des moustiques de ce type, ces pays sont également en péril. Par exemple, ils ont le type de moustiques approprié, ils ont la bonne température, la pluviométrie indiquée, ils doivent voyager du Nigeria vers les zones affectées par le virus, l’Amérique latine et les Caraïbes, ce sont de bons indicateurs pour une introduction du virus‘’.

Le spécialiste réfute cependant l’idée d’une propagation effective ; les structures sanitaires devraient mettre sur pied des stratégies d’intervention et de contrôle afin de réagir rapidement face à une éventuelle épidémie.

‘’_Cela ne veut pas dire que nous devrions paniquer, cela signifie simplement que nous devrions être conscients qu’il ya des riques potentiels que l‘épidémie puisse entrer dans certaines parties d’Afrique. Et n’oubliez pas que la plupart des personnes infectées par le virus Zika se portent plutôt bien ; le véritable problème est celui des femmes enceintes’‘. Ajoute-t-il.

En Afrique, l’Angola est le pays à recevoir le plus de voyageurs provenant des pays touchés par le virus Zika, en raison de ses liens économiques et culturels importants avec le Brésil. Mais le virus a également été repéré au Cap-Vert et plus récemment en Guinée Bissau. 

L’OMS signale 65 pays et territoires atteints, dont 62 depuis le début de l’année 2015.