Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Suivez l'évolution de la crise au Gabon

Suivez l'évolution de la crise au Gabon

Gabon

Dans cet article, nous retracerons les événements qui ont marqué ou qui marqueront cette nouvelle journée de crise électorale que vit le Gabon à la suite de la publication des résultats de la présidentielle qui donnent Ali Bongo vainqueur avec 49,80 % des voix contre 48,23 % des voix pour son rival Jean Ping.

Les heures sont exprimées en GMT

      15h54 : un millier d’interpellations sur tout le pays depuis mercredi soir (ministre de l’Intérieur)

      Ali Bongo aux opposants : “la démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un Parlement”.

      11h32 : Hollande appelle à l’“apaisement” et demande la “transparence” sur le scrutin (Elysée)

      12h14 : L’opposition affirme que six de ses membres ont été arrêtés dont René Ndemezo’o Obiang, directeur de campagne de Jean Ping. Elle appelle ses partisans à manifester en fin de journée ce jeudi. (RFI)

      11h35 : “Ils [les pillards arrêtés, NDLR] sont dans les locaux de la police judiciaire mais aussi dans les commissariats de la ville. Les pillages continuent maintenant dans les quartiers populaires”, a affirmé à l’AFP le chef de la police nationale précisant que six policiers on été blessés et “vraisemblablement des civils”.

      11h06 : plus de 200 pillards arrêtés (chef de la police nationale)

      Le siège du quotidien pro-gouvernemental L’Union saccagé par les manifestants : façade incendiée, vitres brisées, portail enfoncé, voitures incendiées.

      11h01 : l’assaut contre le QG de campagne de Jean Ping toujours en cours. Les hommes de la garde présidentielle vérifient les différents endroits du bâtiment. Toujours pas de nouvelles des hauts responsables du camp Ping qui se trouvent dans le bâtiment. Le gouvernement a toutefois confirmé la mort d’une personne lors de l’assaut.

      Un conseil des ministres est prévu à 11h (Jeune Afrique)

      10h13 : Les manifestions anti-gouvernementales gagnent au moins neuf communes de Libreville – Reuters

      10h04 : L’UE appelle “au calme” face à une situation de “crise profonde” (officiel)

      09h44 : Les communications rendues difficiles au Gabon. Certaines sources avancent qu’Internet et les SMS sont inaccessibles pour éviter la propagation de rumeurs.

      Jean Ping sur RMC : “Je suis dans un endroit je ne peux pas sortir… Je peux être arrêté d’un moment à l’autre.”

      09h19 : La France appelle le gouvernement gabonais à communiquer les détails du vote “bureau par bureau”. “L‘élection doit être parfaitement claire et transparente”, a dit le ministre français des Affaires étrangères, Jean Marc Ayrault sur les antennes de RMC Radio.

      08h42 : Une lourde explosion et des coups de feu entendus dans le quartier de Nkembo, dans la capitale libreville où des manifestants protestent contre les résultats de la présidentielle

      07h41 : Paris exprime sa “vive préoccupation”, appelle les parties à “la plus grande retenue” (Quai d’Orsay)

      >>> LIRE AUSSI : Gabon/Assaut contre le QG de Ping : le candidat annonce deux morts et des blessés

      La déclaration du président réélu Ali Bongo à la Nation gabonaise

      Le déroulement de la journée d’hier

      >>> LIRE AUSSI : Gabon / présidentielle : l’Assemblée nationale incendiée par des manifestants

      >>> LIRE AUSSI : Gabon : Ali Bongo vainqueur de la présidentielle avec 49,80 %

      >>> LIRE AUSSI : Gabon/Assaut contre le QG de Ping : le candidat annonce deux morts et des blessés

      >>> LIRE AUSSI : Présidentielle gabonaise : Ali Bongo provisoirement réélu président

      >>> LIRE AUSSI : Présidentielle au Gabon : une réunion de la Cenap en cours, pour désigner le vainqueur

      Voir plus