Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Manifestation anti-Bongo devant l'ambassade du Gabon au Maroc

Manifestation anti-Bongo devant l'ambassade du Gabon au Maroc

Maroc

Manifestation de colère devant l’ambassade du Gabon au Maroc. Une centaine de personnes se sont retrouvées ce jeudi devant la représentation gabonaise à Rabat, pour crier leur désaccord suite à la réélection d’Ali Bongo, déclaré vainqueur de la présidentielle de cette fin de mois d’août, face à son rival Jean Ping.

C’est munis de drapeaux gabonais, de pancartes et chantant pour exiger le départ du président élu, que ces Gabonais de l‘étranger ont manifesté leur désaccord. Parmi eux, une jeune femme se roulait par terre devant la grille de l’ambassade en pleurant, exprimant de cette façon sa colère et sa désillusion face à la réélection d’Ali Bongo.

Guinaert Kumba est l’un des manifestants présents devant l’ambassade du Gabon au Maroc : “aujourd’hui, nous posons tous la même question de savoir que se passe-t-il. Que se passe-t-il ? La réalité des urnes n’est pas celle des instances juridiques, donc on se dit aujourd’hui, on vient faire entendre nos voix comme nos frères en France, aux États-Unis, au Sénégal et au Gabon.”

Selon les résultats officiels, Ali Bongo l’emporte face à Jean Ping avec 49,80 % des suffrages, contre 48,23 % pour son rival. Des émeutes ont éclaté au Gabon après l’annonce de ces résultats. La capitale Libreville est particulièrement secouée par ces violentes manifestations. Aux dernières nouvelles, les pillages se poursuivent dans le pays, bien qu’ayant baissé en intensité et plus de 1000 interpellations ont eu lieu.

“La démocratie s’accorde mal des succès autoproclamés, des groupuscules formés à la destruction. La démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un Parlement et de la télévision nationale”, a déclaré Ali Bongo Ondimba lors d’une brève allocution au palais présidentiel, suite à sa réélection.

Jean Ping continue de son côté de clamer sa victoire et exige le recomptage des voix. Il est soutenu dans cette démarche par la France, dont le Gabon fut l’une des colonies.

Voir plus