Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Centrafrique : des ex-combattants séléka attendent leur réinsertion

Centrafrique : des ex-combattants séléka attendent leur réinsertion

République Centrafricaine

La première étape du processus, l’identification et le cantonnement des ex-combattants a commencé depuis plus de deux ans.

Elle concerne ceux qui ont choisi de déposer volontairement les armes. Dans le camp de Beal situé dans l’arrondissement de Bangui, des ex-combattants issus de la coalition séléka attendent toujours leur réinsertion. Au nombre de 1000 , ils sont repartis dans deux camps situés dans le deuxième arrondissement de la capitale et souhaitent une accélération du programme de réinsertion.

“Nous sommes pour la paix, nous voulons que la paix revienne dans le pays et deuxièmement, nous voulons que le DDR se fasse vite afin que nous soyons réinsérés dans l’armée et ceux qui ont opté pour la vie civile, il faut qu’ils regagnent la vie civile avec un métier” a déclaré un ancien combattant.

Selon ce programme de désarmement et de réinsertion lancé en 2013 par les autorités centrafricaines, ces ex-rebelles qui ont volontairement rendu leurs armes devraient bénéficier de ce processus. Devant la lenteur du programme, ces ex-combattants se plaignent de leurs difficiles conditions de vie.

Selon les autorités, il faut encore trois ans pour mener à bien cette réinsertion qui concerne 7000 anciens rebelles. L’opération menée conjointement par les forces internationales et le gouvernement, nécessite un montant global d’environ 30 millions de dollars. Des pays voisins ont promis d’apporter une aide estimée à environ 8 millions de dollars.

Voir plus