Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Tunisie: un site de production de phosphates bloqué par des chômeurs

Tunisie: un site de production de phosphates bloqué par des chômeurs

Tunisie

D’après des informations révélées par la Compagnie des phosphates de Gafsa, la production de ce minerai, stratégique pour l‘économie tunisienne, est à l’arrêt depuis quelques jours à Metlaoui, un des principaux sites du bassin minier dans le sud-est. A l’origine du mouvement des chômeurs, des promesses non-tenues par le gouvernement précédent.

D’après le responsable de la communication de cette entreprise, “les manifestants ont empêché les ouvriers de monter dans les bus pour rejoindre les sites de production”. Ils ont aussi “bloqué toute entrée et sortie du bâtiment de la compagnie” a t-il ajouté.

Les manifestants qui auraient conclu un accord avec les autorités précédentes reprochent à l’ancien premier ministre Habib Essid de n’avoir pas tenu ses promesses d’embauche:

Mohamed Béji, chômeur: “nous organisons ce sit-in en raison de la décision de Habib Essid (ancien chef du gouvernement) prise le 15 juin 2015 concernant nos embauches. Il n’y a rien eu de tout ça jusqu‘à maintenant. Nous sommes encore en sit-in et nous bloquons toujours. Nous permettrons la réouverture de la société de phosphate de Gafsa qu’après la concrétisation de nos revendications.”

Le nouveau gouvernement d’union dirigé par Youssef Chahed a annoncé la tenue d’une réunion pour examiner cette situation. En cinq ans, la production tunisienne de phosphates a chuté de moitié, passant de 8 à 3,2 tonnes, ce qui a aggravé le déficit de la balance commerciale.

Le phosphate tunisien est principalement utilisé dans l’agriculture pour la fabrication d’engrais.

Basée à Gafsa, la Compagnie des phosphates de Gafsa est parmi les plus importants producteurs de phosphate au monde. Ses principaux sites se trouvent à Metlaoui, ainsi qu‘à Redeyef, Om Laârayes et Mdhilla, dans le gouvernorat de Gafsa.

Cette entreprise publique est de loin le principal employeur de la région, l’une des plus pauvres de Tunisie et qui avait été le théâtre dès 2008 d’une insurrection alors réprimée dans le sang par le régime de l’ex-dictateur Zine el Abidine Ben Ali.

Voir plus