Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le président kényan en médiateur au Soudan du Sud

Le président kényan en médiateur au Soudan du Sud

Sud-Soudan

Le président kenyan Uhuru Kenyatta en Visite à Juba, a promis mardi de soutenir les efforts visant à stabiliser le Soudan du Sud qui souffre de plus de deux ans de conflit.

S’exprimant face à la presse après ses discussions avec le président sud-soudanais Salva Kiir à Juba, M. Kenyatta a appelé le gouvernement d’unité de transition à accélérer la mise en place de l’accord de paix pour assurer la stabilité et la prospérité du pays.

La question du déploiement des 4 000 nouveaux casques bleus annoncés par l’ONU n’a pas été évoquée par les deux hommes.

Nous sommes ici pour offrir notre appui, tant sur la plan moral ou tout-autre possible pour pouvoir accélérer la mise en place du processus de la paix et la stabilité et le travail qui sont des ingrédients clefs de la prospérité que nous souhaitons pour les habitants du Soudan du Sud“.

Uhuru Kenyatta est le tout premier chef d‘état à se rendre à Juba depuis la reprise des combats en juillet dernier, qui ont poussé l’ancien vice-président Riek Machar à l’exil. Des combats qui ont fait plus de 300 morts et des milliers de déplacés.

Salva Kiir a salué cette visite d‘état qu’il a qualifiée d’aspect important pour ramener la paix au Soudan du Sud, ajoutant que le calme est revenu à Juba après les affrontements du 8 juillet qui ont fait des centaines de morts et des milliers de déplacés.

Le fait que le président Uhuru vienne à Juba en tant que premier chef d’Etat depuis notre crise montre que le leadership régional est à nos côtés et est très concerné par la situation au Soudan du Sud“, a déclaré M. Kiir.

Ce dernier reste critiqué par la communauté internationale suite à sa décision de remplacer Riek Machar par Taban Deng Gai au poste de vice-président, il reste confiant sur un retour à la paix, et des réfugiés.

Le Soudan du Sud a fait une demande de prêt au Kenya, pour la mise en place du développement socio-économique et du retour à la paix.

Voir plus