Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le Sénégal veut s'auto-suffire en riz d'ici à 2017

Le Sénégal veut s'auto-suffire en riz d'ici à 2017

Sénégal

Le Sénégal est décidé à en finir avec sa dépendance vis-à-vis du riz importé. Selon les acteurs de la filière du riz, la totalité de la production nationale en riz blanc a été écoulée.

Jusqu‘à présent, et cela, depuis des années, le Sénégal, à l’instar de plusieurs pays africains, importe massivement le riz étranger, notamment asiatique, pour satisfaire la demande en riz de sa population.

Le riz est l’aliment le plus consommé au Sénégal. Les autorités sénégalaises veulent mettre fin à la dépendance de leur pays vis-à-vis du riz importé notamment des pays asiatiques. Cela, d’ici à 2017.

Le riz local représente à peu près 5 %. Ce n’est pas beaucoup ! On n’a pas encore la meilleure qualité qu’on veut...

Dans le pays, le slogan « Nourrir le Sénégal par le Sénégal » est peut-être en passe de se matérialiser. D’importants investissements publics dans le secteur du riz s’effectuent dans la vallée du fleuve, où l’on retrouve une importante partie de la production sénégalaise de riz.

Cette initiative a permis en tout cas une production de riz plus importante et mieux écoulée, à en croire Alioune Sarr, le ministre sénégalais du Commerce. Mais l’initiative du gouvernement ne se fait pas pour l’instant sentir au niveau des Sénégalais.

Oumar Touré, grossiste au marché Tilène, vend jusqu‘à présent du riz importé. « Moi, je vends le riz importé et en même temps, le riz sénégalais. Le riz local représente à peu près 5 %. Ce n’est pas beaucoup ! On n’a pas encore la meilleure qualité qu’on veut, et puis les Sénégalais préfèrent toujours le riz importé pour l’instant au riz local », avoue-t-il.

Sophie Diallo, cliente du marché de la Gueule-Tapée, à Dakar : « c’est le riz étranger qui est meilleur. Si on avait de l’argent, c’est ça qu’on va acheter tout le temps pour manger. Parfois, le riz de la vallée, il y a des pierres. Parfois, tu manges ça et ça fait clac sous la dent. Comment faire ? »

Les Sénégalais sont de gros consommateurs de riz, avec une moyenne de 90 kg de riz par an et par habitant. La moitié de cette quantité par habitant provient de l’importation du riz thaïlandais ou chinois. Et pourtant, le Sénégal a des atouts considérables pour produire son propre riz, et cela, en quantité suffisante pour nourrir le pays tout entier.

Une plateforme a été créée dans le pays, regroupant les commerçants, les riziers et les importateurs de riz. On y retrouve de même l’Etat sénégalais, ainsi que des banques.

Tous ces acteurs du secteur riz se sont réunis cette semaine, afin de faire le point sur la situation du riz au Sénégal.

Voir plus