Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : Kinshasa accueille les travaux préparatoires au dialogue national

RDC : Kinshasa accueille les travaux préparatoires au dialogue national

République démocratique du Congo

L’appel de l’opposition à observer une “journée ville morte” mardi sur le territoire de la République démocratique du Congo a été partiellement suivi à Kinshasa et ignoré dans d’autres grandes villes du pays. Ce même mardi s’ouvraient dans la capitale, les travaux préparatoires au dialogue national.

Les travaux préparatoires au dialogue politique national en RDC ont été lancés mardi par le facilitateur de l’Union africaine Edem Kodjo qui s’est dit “réconforté” par la présence de plusieurs acteurs politiques et de la société civile au démarrage de ces assises ouvertes devant des diplomates étrangers.

“Nous ne sommes pas ici pour trahir le Congo et encore moins l’Afrique notre mère, nous sommes ici pour bâtir l’avenir pour construire un vivre ensemble, sans cesse renouveler, dans la foi, la justice, la solidarité et l’amour de la patrie.” À déclaré Edem Kodjo.

Ce dialogue voulu “inclusif” a été convoqué fin novembre par le président Joseph Kabila en vue d’“élections apaisées” en RDC où la présidentielle censée se tenir cette année est hautement improbable.

M. Kodjo a encouragé le gouvernement “à faire plusieurs autres pas toujours vers l’avant”. Pour lui,je cite, “personne ne sortira vainqueur d’une crise politique à laquelle l’absence du dialogue pourrait conduire”.
“Je ne doute pas un seul instant de vous mesurez à sa juste valeur la portée de la responsabilité qui vous incombe, conscient que personne ne sortira vainqueur d’une crise politique à laquelle l’absence de dialogue pourrait conduire.” À-t-il ajouté.

La Mission de l’ONU en RDC (Monusco) a rappelé de son côté que “le dialogue reste la seule issue pour sortir de l’impasse politique actuelle”. Elle a appelé “ceux qui hésitent encore à rejoindre le processus de s’engager dans la voie du dialogue”.

“Nous allons apporter les exigences et les préalables de l’opposition dans ces discussions. Il y a des lignes rouges qu’on ne peut pas dépasser notamment le respect de la Constitution et la Constitution ne se fait pas à la carte, quand on parle de la Constitution, c’est toute la Constitution”, a promis le député Samy Badibanga, représentant des groupes de l’opposition parlementaire.

Ces travaux préparatoires doivent “définir les bases d’un processus du dialogue inclusif autour du thème central : l’organisation d‘élections pacifiques, crédibles, transparentes conformément à la Constitution congolaise et aux instruments normatifs régionaux et internationaux”, a conclu M. Kodjo.

L’appel à une journée ville morte lancé par le Rassemblement, coalition politique réunie autour de l’opposant Étienne Tshisekedi avait pour objectif de contester la présence du facilitateur désigné par l’Union africaine.

Voir plus