Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burundi : la levée de la limitation des mandats à l'étude

Burundi : la levée de la limitation des mandats à l'étude

Burundi

La Commission nationale de dialogue inter-burundais (CNDI) a remis un “rapport d‘étape” au président burundais Pierre Nkurunziza, dans lequel elle suggère la fin de la limitation des mandats présidentiels dans le pays.

S’achemine-ton vers une levée de la limitation des mandats présidentiels au Burundi ? C’est du moins ce que préconise la Commission nationale du dialogue inter-burundais (CNDI). Elle a transmis ce mercredi un “rapport d‘étape” au président Pierre Nkurunziza dans lequel elle évoque la piste d’une révision de la Constitution, qui somme toute, est l’un des points forts de ce rapport.

Cette réforme, de l’avis de la CNDI, devrait faire sauter le verrou de la limitation des mandats. “La grande majorité des participants veulent que le président de la République puisse exercer plus que deux mandats”, fait savoir le texte.

Une suggestion qui paraît contradictoire avec l’esprit de l’Accord d’Arusha sur lequel la Commission demande pourtant de s’appuyer pour cette éventuelle réforme constitutionnelle. En effet, dans ce texte qui a permis de mettre un terme à plus d’une décennie de guerre civile au Burundi, le nombre de mandats présidentiels est limité à deux, et cette disposition ne peut être amendée.

Malgré tout, le président Pierre Nkurunziza avait réussi à briguer un troisième mandat en avril 2015, déclenchant de nouveaux conflits dans le pays depuis près d’un an.

De son côté, peu importe qu’elle soit décriée et boycottée par une grande partie de l’opposition et de la société civile qui l’accusent d‘être une “mascarade” à la solde du pouvoir en place. Depuis près de huit mois, la Commission nationale du dialogue inter-burundais (CNDI) mène tranquillement un dialogue interne à l’intérieur du pays, avec la majorité présidentielle et une frange de l’opposition.

Quant aux pourparlers organisés sous l‘égide de l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, ils sont pour l’heure au point mort. Et aucune nouvelle date n’est connue pour la reprise de ces consultations.

Voir plus