Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan: échec des négociations entre rebelles et régime, l'ONU et l'UA déçus

Soudan: échec des négociations entre rebelles et régime, l'ONU et l'UA déçus

Soudan

Après plusieurs jours de négociations, les négociations entreprises par le gouvernement et les groupes armés rebelles soudanais sont au point mort. Une situation condamnée par l’ONU et l’Union africaine qui voyaient pourtant, un espoir de sortie de crise.

L’ONU et l’Union africaine ont déploré jeudi l‘échec des négociations entre le pouvoir et les rebelles soudanais sur la cessation des hostilités dans trois régions du pays miné par les conflits.

Le retour de la paix au Darfour, au Nil-Bleu et au Kordofan-Sud étaient au centre des discussions ouvertes la semaine dernière à Addis Abéba en Éthiopie, à la suite de la signature par trois groupes rebelles d’une feuille de route sous l‘égide de l’UA pour mettre fin à des années de conflit.

La feuille de route déjà signée par le gouvernement soudanais avait déjà fait naitre l’espoir sur une probable sortie de crise, mais aucun progrès n’a jusqu’ici été enregistré.

Les parties ont laissé passer une opportunité réelle de parvenir à un accord.

Des dizaines de milliers de personnes ont été tuées et des millions d’autres déplacées ces dernières années dans les régions concernées et dans lesquelles les groupes rebelles armés continuent de lutter contre le pouvoir de Khartoum.

Dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi, “Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est déçu par l‘échec des parties soudanaises à parvenir à un accord sur une cessation des hostilités au Darfour, au Nil-Bleu et au Sud-Kordofan”.

Un échec également critiqué par le Comité de médiation de l’Union africaine qui met en avant les nombreux différents sur la distribution de l’aide humanitaire : “l’impasse a gelé les perspectives de paix pour les peuples de ces trois régions”. À-t-il déclaré.

Le conflit au Darfour a fait 300.000 morts selon l’ONU et plus d’un million de déplacés. Les violences s’y poursuivent, mais à une moindre échelle.

Voir plus