Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La police a dispersé des manifestants au Zimbabwe

La police a dispersé des manifestants au Zimbabwe

Zimbabwe

Des centaines de manifestants à la réintroduction du doallr zimbabwéen ont été repoussé mercredi par la police qui a fait usage des gaz lacrymogène et canon à eau.

Depuis 2009, le Zimbabwe n’a plus de devises nationales. Le dollar zimbabwéen (ersatz de dollars), a été abandonné, car il était devenu inutilisable à cause d’une inflation folle de l’ordre de plusieurs milliards de pour-cent en 2008, selon des économistes : pour payer ses courses, il fallait se déplacer avec des sacs, voire des brouettes de billets de banque.

Ces billets d’obligation pourront être utilisés pour les achats au Zimbabwe et se présenteront sous forme de coupure de 2, 5, 10 et 20. Les coupures seront financées à hauteur de 200 millions de dollars par la banque panafricaine Afrximbank et seront imprimées en Europe.

Jusqu’ici, les achats s’effectuaient en devises étrangères, notamment en dollars américains, euros, rands ou encore livres sterling, qui sont en manque dans le pays. La mise (à nouveau) de la monnaie locale risque fort de faire renouer les Zimbabwéens avec l’hyperinflation.

Pour montrer son mécontentement face à cette annonce de John Mangudya, gouverneur de la Banque centrale du pays, une foule de près de 100 personnes a défilé dans les rues de la capitale Harare en direction de l’institution bancaire, avant d‘être stoppée net par la police anti-émeute.

Les Zimbabwéens se disent inquiets quant à cette décision de la Banque centrale de réintroduire ces billets de banque ou ‘‘notes d’obligation’‘ d’ici le mois d’octobre pour faire face à la pénurie de dollars et autres devises étrangères, qui a plongé un pays déjà en pleine crise économique, dans le rouge.

Voir plus