Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

JO 2016 / Athlétisme : Bolt raffle encore une fois l'or au 100 m

JO 2016 / Athlétisme : Bolt raffle encore une fois l'or au 100 m

Jamaïque

Le Jamaïcain Usain Bolt s’est une fois, de plus, imposé lors de l‘épreuve reine du sprint aux Jeux olympiques. Malgré un mauvais départ, le sprinter a pris l’ascendant sur ses rivaux, avec une phase d’accélération dans les 30 derniers mètres.

Souvent lent à se mettre en route en raison de sa grande taille, Usain Bolt signe un départ oubliable au couloir 6. Son temps de réaction est l’avant-dernier des huit finalistes (0.155), alors que le Sud-Africain Akani Simbine (0.128) et l’Américain Trayvon Bromell (0.135) ont été les plus prompts à sortir des starting-blocks.

Ces deux concurrents se retrouvent en tête dans les premiers mètres, bientôt rejoints par l’Américain Justin Gatlin (0.152), alors que Bolt est relégué dans une seconde vague de coureurs, presque décroché.

Au moment où tous les sprinters relèvent la tête, Bolt est clairement en retrait, au même titre que le Canadien Andre de Grasse à sa droite (couloir 7) et le Français Jimmy Vicaut à sa gauche (couloir 5). Rictus au visage, le Jamaïcain produit alors une accélération continue qui lui permet de dépasser le duo Simbine-Bromell et de revenir sur les talons de Gatlin, donné favori.

C’est le moment décisif de ces 100 mètres, celui où Bolt allonge la foulée pour atteindre sa vitesse de pointe. Dans les derniers 30 mètres, l’Américain plafonne et donne l’opportunité au Jamaïcain de revenir à sa hauteur et de le devancer.

Plus fluide dans les 10 derniers mètres, Bolt prend la tête de la course et stoppe le chronomètre à 9 sec 81 centièmes, loin de son record du monde (9.58), mais suffisant pour entrer à jamais dans l’histoire des Jeux olympiques.

Gatlin pioche, Gatlin cède et Bolt, plus fluide, se retrouve seul en tête dans les dix derniers mètres. Le Jamaïcain franchit la ligne sur sa lancée et lève aussitôt l’index de la main droite pour célébrer sa victoire. Derrière lui, Gatlin se jette et son “casser” lui permet de résister in extremis au retour d’Andre de Grasse, qui se jette aussi, mais finit troisième pour deux centièmes.

Bolt stoppe le chronomètre à 9 sec 81 centièmes, loin de son record du monde (9.58), mais suffisant pour entrer à jamais dans l’histoire des Jeux olympiques.

Usain compte déjà 7 titres olympiques à son palmarès XXL. Il en veut neuf, ce qui ferait de lui l‘égal de deux légendes de l’athlétisme, le Finlandais “volant” Paavo Nurmi et le grand Carl Lewis, au firmament des sportifs les plus titrés de l’histoire des Jeux en athlétisme.

Voir plus