Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Rio 2016 : Carl Lewis soutient le combat de l'IAAF contre le dopage

Rio 2016 : Carl Lewis soutient le combat de l'IAAF contre le dopage

Athlétisme

L’ombre du dopage assombrit toujours Rio alors que débutent ce vendredi les épreuves d’athlétisme, le sport roi des JO.

La légende vivante Carl Lewis, sprinter neuf fois champion olympique, assiste au Brésil à un évènement promotionnel aux côtés de l’ancien Ballon d’or Ronaldo. L’occasion pour lui d’apporter son soutien au président de la Fédération internationale d’athlétisme.

“Je pense que c’est un problème délicat, mais Sebastian Coe l’affronte aujourd’hui, et je pense qu’il a vraiment un projet pour rendre le sport plus propre, c’est ce qu’il veut. Des décisions audacieuses vont devoir être prises, comme c’est déjà le cas. (…) Je pense que les gens veulent un sport aussi propre que possible, et Sebastian sera parfait pour mener ce combat,” a déclaré Carl Lewis.

Lewis, personnellement concerné en 1988, avait mis des années à confesser son contrôle positif sans jamais avouer s‘être dopé. L’affaire avait été étouffée par les Etats-Unis qui tenaient à préserver l’image de leur héros.

“La réalité c’est qu’il faut prendre position sur le sujet, il faut s’exprimer contre (le dopage), que tu sois Usain Bolt ou Allyson Felix ou n’importe quel athlète. Qui prend vraiment position aujourd’hui ? C’est la question. Si tu veux être un leader, tu dois t’engager et t’exposer aux critiques, comme cela a été mon cas quand j’essayais de rendre notre sport professionnel et d’arrêter les problèmes de drogues. Tu vas parfois te faire renvoyer dans les cordes, mais j’encourage les athlètes à prendre position parce que je ne les vois pas assez parler du problème. Ce serait un vrai progrès s’ils le faisaient,” a indiqué l’ancien sprinter américain.

Lui-même suspecté de dopage par Carl Lewis, le Jamaïcain avait refusé de s’exprimer à la suite de la suspension des athlètes russes à Rio.

Polémique mise de côté, est-il le favori pour ?

“Je ne fais jamais de pronostic, je ne vais pas commencer maintenant,” a-t-il ajouté.