Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Cameroun : Roger Milla se lance dans le recyclage des déchets plastiques

Cameroun : Roger Milla se lance dans le recyclage des déchets plastiques

Cameroun

L’ancienne gloire du football camerounais Roger Milla se lance dans le recyclage des déchets plastiques. Sa Fondation Cœur d’Afrique a entrepris de collecter près de 2 millions de bouteilles plastiques qui bouchent les drains et provoquent les inondations, dans les villes de Douala et Yaoundé.

Un projet dans lequel l’ancienne gloire du football ambitionne de vider les rigoles des capitales (politiques et économiques) camerounaises, des bouteilles plastiques qui les encombrent, et assainir les drains bouchés par des milliers de bouteilles usagères. Les bouteilles recyclées sont transformées en pavés par la fondation Coeur d’Afrique.

‘‘Vous avez vu les pavés qui sont déjà fabriqués là, c’est l’expertise de la Fondation. Personne ne le fait ici. Je crois que ce qu’on vient de vous présenter là, c’est déjà quelque chose d’extraordinaire, de sérieux.’‘ Explique Albert Roger Milla.

‘‘Une fois que les bouteilles récupérées, la Fondation Cœur d’Afrique de Roger Milla les transforme en pavés et répond ainsi à un problème de développement durable qui passe par des routes’‘, ajoute Pacrace Fegue, Secrétaire exécutif Fondation Cœur d’Afrique.

Le concept ‘‘Plastic recup’‘ mis sur pied avec l’appui des Brasseries du Cameroun, en partenariat avec la société Hygiène et salubrité du Cameroun (HYSACAM) vise à récupérer 2 millions de bouteilles. Une méthode de lutte contre la pollution de l’environnement. Cette année, le projet a mobilisé plusieurs jeunes sous l’appellation ‘‘Plastic recup hollidays 2016’‘.

‘‘Le projet vise à désengorger les drains pour permettre à ce que les eaux puissent couler et qu’il y ait moins d’inondations et ensuite, il vise à occuper les jeunes’‘. Ajoute l‘écologiste Theodore Ndema.

Ce d’autant que, soulignent les experts, les bouteilles en plastique constituent à elles seules environ 35 % des déchets non-biodégradables au Cameroun.  

Voir plus