Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le leader de l'opposition zambienne dénonce les agissements du pouvoir

Le leader de l'opposition zambienne dénonce les agissements du pouvoir

Zambie

À trois jours de la présidentielle en Zambie, le principal parti de l’opposition dénonce les agissements du pouvoir et parle d‘élection inéquitable.

La pression monte en Zambie à trois jours de la présidentielle. Le Parti uni pour le développement national, principale formation de l’opposition, avertit déjà que le scrutin du 11 août ne sera ni libre encore moins équitable.

Son leader Hakainde Hichelema accuse le gouvernement d’avoir usé de lois répressives pour limiter sa campagne électorale.

Riche homme d’affaires, Hichelema est le principal adversaire du président zambien Edgar Lungu dans cette présidentielle à un seul tour, organisée dans un climat très tendu.

En juillet, la capitale Lusaka a été le théâtre de violentes manifestations entre partisans de l’opposition et supporters du parti présidentiel, obligeant la commission électorale à suspendre la campagne électorale pendant dix jours.

En dépit de la tension qui a entouré cette campagne électorale, la mission des observateurs de l’Union africaine, dirigée par l’ancien président nigérian Goodkuck Jonathan, pense que les conditions sont réunies pour une bonne tenue de l‘élection. Elle a donc appelé les partis à respecter le résultat des urnes pour éviter des tensions.

Mais l’opposition qui accuse le pouvoir de vouloir museler la presse, est persuadée que les choses ne se déroulent pas dans les règles de l’art.

À trois jours de la présidentielle en Zambie, le principal parti de l’opposition dénonce les agissements du pouvoir et parle d‘élection inéquitable.

Voir plus