Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

La Côte d'Ivoire veut protéger l'appellation ''attiéké''

La Côte d'Ivoire veut protéger l'appellation ''attiéké''

Côte d'Ivoire

L’attiéké est un plat ivoirien fait à base de semoule de manioc, très populaire dans le monde entier. Aujourd’hui, plusieurs pays le produisent sous la même appellation (attiéké), ‘‘un abus’‘ qui devrait connaître une fin selon les autorités ivoiriennes.

Ainsi, le gouvernement ivoirien a donné son approbation pour que l’appellation ‘‘attiéké’‘ soit protégée. Cela a pour objectif de mettre fin à la concurrence étrangère croissante. L’annonce a été faite par le porte-parole du gouvernement ce mercredi.

« Le Conseil des ministres a demandé au ministre de l’Industrie de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la protection juridique internationale de l’appellation attiéké, ainsi que du mode de production de cette denrée », a déclaré Bruno Koné.

«  En raison de sa notoriété, la production de cette denrée tend à se développer de façon importante hors de la Côte d’Ivoire et tend a être commercialisée sous la même appellation par des pays qui utilisent une partie seulement du process de mise en oeuvre », a renchéri le ministre porte-parole.

Rien qu’en 2016, cinq unités de production d’une capacité de 1,5 tonne chacune ont été crées dans la région d’Abidjan, a précisé le district d’Abidjan. Cependant, dans le moule de la cherté de la vie dans la capitale ivoirienne, l’attiéké, est devenu de plus en plus cher selon une majorité importante des Ivoiriens.

Voir plus