Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'opposition ivoirienne rejette la réforme constitutionnelle

L'opposition ivoirienne rejette la réforme constitutionnelle

Côte d'Ivoire

L’opposition ivoirienne en ordre de bataille contre la réforme constitutionnelle du président Alassane Ouattara.

Malgré son approbation par l’Assemblée nationale, il y a quelques jours, le Collectif des partis de l’opposition démocratique (CODE) se montre hostile à ce projet qui doit être soumis à référendum. Le Code, qui regroupe 23 partis dont le FPI de l’ancien président Laurent Gbagbo, Congrès de la jeunesse panafricaine (COJEP) de Charles Blé Goudé ou encore le RCP a réitéré lundi lors d’une conférence presse à Abidjan son hostilité à cette réforme qui représenterait à ses yeux de graves entorses à la démocratie. L’opposition critique notamment l’absence de concertation avant la conception du texte dont le contenu reste encore inconnu.

La coalition a promis de combattre cette réforme et de se battre pour qu’elle soit rejetée par les Ivoiriens. Et pour elle, il n’y a plus de doute, l’opposition va sortir vainqueur de cette bataille qui lui tient à cœur. Et pour le CODE, il n’est surtout pas question de boycotter ce scrutin référendaire. « Nous ne ferons pas plaisir à qui que ce soit en demandant le boycott ; nous aviserons, mais il est clair que nous sommes des démocrates, c’est pour ça que nous mobilisons aujourd’hui les Ivoiriens. Nous ne sommes pas seuls, la grande majorité de la société civile est sur la même ligne que nous. Nous nous battrons pour que les Ivoiriens, massivement, rejettent cette Constitution et nous sommes convaincus qu’il en sera ainsi », a expliqué le porte-parole de la coalition Bamba Moriféré, par ailleurs président du Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire (RPCI).

Nous ne ferons pas plaisir à qui que ce soit en demandant le boycott ; nous aviserons, mais il est clair que nous sommes des démocrates, c'est pour ça que nous mobilisons aujourd'hui les Ivoiriens.

La date du référendum n’a pas encore été fixée par la Commission électorale, mais il pourrait être organisé fin octobre.

Voir plus