Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zuma s'en prend au "parti des Blancs"

Zuma s'en prend au "parti des Blancs"

Afrique du Sud

À trois jours des élections municipales, le président sud-africain a jeté toutes ses forces dans la bataille ce dimanche lors du dernier meeting de campagne de l’ANC à Johannesburg.

Jacob Zuma a donc exhorté les électeurs à voter pour sa formation. “Des millions de nos partisans doivent aller voter pour l’ANC et permettre à leur mouvement de continuer à améliorer la vie des gens”, a-t-il déclaré. Rappelant, dans son discours, le combat mené par sa formation contre l’apartheid et l’héritage de l’icône de la lutte contre cette politique ségrégationniste, Nelson Mandela.

Le jeu valait certainement cette chandelle, d’autant que l’ANC, au pouvoir depuis 1994 et qui contrôle la majorité des 278 municipalités d’Afrique du Sud, pourrait laisser des plumes dans ces élections. Selon les observateurs, en effet, le parti pourrait perdre des villes comme Mandela Bay, Johannesburg et de Pretoria.

Le parti au pouvoir ferait ainsi les frais d’une situation économique difficile, caractérisée par un chômage qui touche près de 26 % de la population. Autre épine sous les pieds de l’ANC, les scandales de corruption dans lesquels son numéro un est impliqué. Des arguments de poids utilisés par ses adversaires, notamment l’Alliance démocratique, première formation de l’opposition, qui a appelé samedi à un vote-sanction contre le régime en place.

Vous ne devez pas vous faire avoir par un parti qui ne s'occupe des Noirs que la veille des élections. Aucun parti blanc ne doit jamais diriger ce pays, même s'il utilise des faire-valoirs noirs, eux, les Blancs, gardent le contrôle, ça reste un parti de Blancs

“Aucun parti blanc ne doit jamais diriger ce pays”

En réponse, plutôt que de défendre le bilan de sa gestion du pouvoir, Jacob Zuma a choisi, ce dimanche, d’utiliser un discours à caractère raciste pour galvaniser les foules. ‘‘Vous ne devez pas vous faire avoir par un parti qui ne s’occupe des Noirs que la veille des élections. Aucun parti blanc ne doit jamais diriger ce pays, même s’il utilise des faire-valoirs noirs, eux, les Blancs, gardent le contrôle, ça reste un parti de Blancs’‘, a déclaré Zuma en parlant de l’Alliance démocratique.

Jacob Zuma a-t-il réussi à inverser la tendance ? Verdict au soir du 3 août prochain.

Voir plus