Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Zimbabwe : 500 millions de dollars pour accroître la production de maïs

Zimbabwe : 500 millions de dollars pour accroître la production de maïs

Zimbabwe

L’enveloppe devrait être dépensée en trois ans à en croire le vice-président de la République Emmerson Mnangagwa.

Harare veut relancer la filière maïs qui s’est effondrée du fait de la sècheresse lors de la dernière campagne. Le gouvernement voudrait porter la production à 2 millions de tonnes métriques. Une ambition qui représente un bond de 200 000 tonnes métriques par rapport aux besoins annuels de la population zimbabwéenne qui se chiffrent à 1,8 million de tonnes. Pour la saison 2014-2015, les agriculteurs du pays n’ont pas pu produire plus 742 000 tonnes de maïs. Soit 41 % des besoins nationaux.

L‘équation est vitale pour les autorités qui assistent à la montée de la famine dans les zones rurales affectées par la pire sècheresse enregistrée depuis 20 ans. La situation est davantage compliquée par la décision du Programme alimentaire mondial des Nations unies de suspendre son aide alimentaire à près de 300 000 personnes du fait de la pénurie du dollar sur le marché zimbabwéen.

« Nous savons que tous les agriculteurs qui vont bénéficier de ce programme sont des agriculteurs sérieux, a déclaré Emmerson Mnangagwa. Plusieurs scénarios d’aide seront disponibles. Le gouvernement tient des discussions avec la Biélorussie, l’Inde et la Chine pour obtenir une assistance financière ».

> LIRE AUSSI Le Zimbabwe victime d’une grave sécheresse

Le programme triennal lancé le 25 juillet dernier devrait notamment permettre de financer des chantiers d’irrigation, l’achat de tracteurs ou encore de la subvention pour de la semence.

Mais les 500 millions de dollars mobilisés ne seront sans doute pas suffisants, au regard des besoins du pays évalués par le bureau-pays de Communauté de développement des États d’Afrique australe (SADC) à Harare. Il estime que le Zimbabwe a besoin d’une enveloppe de 2,7 milliards de dollars pour faire efficacement face aux effets de la sécheresse qui a placé quelque 23 millions de personnes en situation d’urgence humanitaire.

Voir plus