Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tunisie : un projet de loi divise le pays

Tunisie : un projet de loi divise le pays

Tunisie

Des centaines de Tunisiens ont de nouveau manifesté lundi à Tunis contre cette fois-ci un projet de loi proposé par le président Béji Caïd Essebsi.

Le projet de loi dit de “réconciliation”, prévoit l’amnistie des personnes poursuivies pour corruption en échange du remboursement des sommes indûment gagnées et d’une pénalité financière.

Une pilule amère que les Tunisiens ont du mal à avaler, car le projet favoriserait des hommes d’affaires et des anciens acteurs du régime du président déchu Ben Ali.

C’est un projet pour la réconciliation avec la corruption.

Présent à la marche, Hamma Hammami, dirigeant du Front populaire a exprimé son désaccord. “Nous sommes d’accord pour que ce projet de loi soit retiré parce que ce n’est pas un projet pour la réconciliation nationale. C’est un projet pour la réconciliation avec la corruption, avec ceux qui ont volé les richesses du pays”, a-t-il clamé.

Même réprobation du côté de Mustapha Ben Jaafar, ancien président de l’Assemblée nationale constituante (ANC). “Tout le monde sait que ce projet de loi est anticonstitutionnel, qu’il ne résout aucun des problèmes du pays, qu’il ne participe pas à l’amélioration de l’investissement et du financement et du développement”, a-t-il dit.

Le projet de loi controversé est actuellement en discussion au Parlement.

Six ans après la révolution, la corruption reste un phénomène généralisé en Tunisie. L’ONG Transparency International a classé le pays au 76e rang mondial de la perception de la corruption dans son classement 2015.

Voir plus