Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : les armées sénégalaises et américaines en formation offensive contre le terrorisme

Sénégal : les armées sénégalaises et américaines en formation offensive contre le terrorisme

Sénégal

Les forces américaines et sénégalaises ont achevé ce mardi deux semaines d’entraînement dans le cadre du programme américain “Africa Readiness Training”, à Thiès au Sénégal. Deux semaines au cours desquelles les armées des deux pays ont été entraînées à réagir rapidement et efficacement face à la menace terroriste actuelle.

Ces deux semaines d’exercices des forces américaines, avec les hommes du bataillon de parachutistes du Sénégal. Leur ont permis de renforcer leurs capacités en matière de lutte contre le terrorisme.

“En fait, c’est le premier exercice de ce type, ici au Sénégal. L’idée, c’est de bien préparer les forces armées américaines pour les déploiements en cas d’urgence, ici en Afrique. “A expliqué le colonel Scott H. Morgan, attaché militaire de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar.

L’objectif de cette formation vise à renforcer les capacités de ces hommes à se projeter en urgence sur des terrains africains. L’idée étant d’être toujours prêt, pour une réponse en cas d’urgence, et de pouvoir assurer la sécurité, et de pouvoir rapidement prendre en charge les blessés.

Cédric Edouard est soldat du 1er Bataillon, 30e régiment d’infanterie américain. Chargé des relations opérationnelles Sénégal – État-Unis.

“En tant que soldat, c’est le plus important. On apprend tous les jours, puisqu’on peut nous envoyer dans des pays dans lesquels on n’a jamais été, forcément. Donc travailler avec des personnes qui font le travail différemment, nous apprend beaucoup plus que de travailler avec des gens qui font comme nous.”

“Effectivement, il y a beaucoup de partages d’expériences de part et d’autres. Il y a des choses sur lesquelles eux ils sentent qu’il y a un besoin pour eux de s’adapter. (…). Et nous, effectivement, on fait des terrains d’opération où l’ennemi est souvent au contact, et donc il faut agir vite”, selon le Lieutenant-colonel Souleyman Kandé, chef de corps du bataillon de parachutistes du Sénégal

L’exercice vise également l’implication des partenaires dans la lutte contre l’insécurité, afin de pouvoir faire face aux différentes crises que traversent plusieurs états, et mettre en place un réseau commun de lutte contre les menaces terroristes.

Voir plus