Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

Le grand frère de Barack Obama votera pour Trump

Le grand frère de Barack Obama votera pour Trump

Etats-Unis

Le demi-frère d’Obama, Malik Obama a annoncé lundi à l’AFP qu’il votera pour Donald Trump.

En cause, l’homme qui a la double nationalité (kényane et américaine) dit être déçu du « peu d‘égard » du président américain pour sa famille kényane.

Pour cela, il apporterait son soutien à Donald Trump, dont il dit ceci : « Ce Trump est un mec vraiment cool, et je l’aime parce qu’il parle avec son cœur et qu’il a les pieds sur terre », lors d’une interview au téléphone depuis Nairobi dans le village de Kogelo, dans l’ouest du Kenya d’où est originaire la famille paternelle de Barack Obama.

Visiblement, l’estime de Malik Obama pour Donald Trump est indéfectible, « Trump est d’abord préoccupé par la sécurité et il veut rendre sa grandeur à l’Amérique », «  Je voterai pour Trump », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, contrairement à plusieurs détracteurs de Donald Trump, Malik Obama pense que : « Donald Trump est honnête, comme le sont les républicains. Les démocrates ne font que parler et dire aux gens ce qu’ils veulent entendre ». Il ne tarit pas d‘éloge pour le candidat à la présidentielle républicain.

Cette colère du grand frère d’Obama, ne signifie pourtant pas son désamour pour son frère, même s’il estime que le président américain aurait dû faire plus pour le Kenya et sa famille kényane.

« J’aime encore mon frère, mais je n’en reviens toujours pas que quand il est venu au Kenya, il nous a dit qu’il ne pouvait pas passer trop de temps avec sa famille juste parce qu’il est le président des Etats-Unis, et doit d’abord finir son mandant avant de pouvoir se rapprocher de nous ».

Lors de sa première visite en tant que président des Etats-Unis au Kenya en 2009, Barack Obama n’avait pas pu se rendre dans son village paternel Kolego.

« C’est maintenant que nous avons besoin de lui, ce n’est pas quand il ne sera plus à la Maison Blanche », a ajouté Malik Obama.

Il trouve par ailleurs « un peu hypocrite » que le président américain ne puisse pas les soutenir. « Le Kenya aurait dû tirer profit de sa présidence », conclut-il.

Voir plus