Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

[CORRECTION]RDC : Koffi Olomidé emprisonné à Kinshasa

[CORRECTION]RDC : Koffi Olomidé emprisonné à Kinshasa

République démocratique du Congo

Une malencontreuse erreur nous a fait dire que le chanteur Koffi Olomide a été condamné ce mardi à 18 mois de prison. Merci de lire que le chanteur est détenu sous un mandat d’arrêt provisoire, avant qu’il ne soit présenté devant un tribunal dans cinq jours.

Journée mouvementée ce mardi pour la star congolaise Koffi Olomidé. Arrêté ce matin à son domicile, le chanteur a été immédiatement conduit devant la cour de justice de Kinshasa où “il a été inculpé pour coups et blessures volontaires, trouble à l’ordre public, et d’autres infractions”, a déclaré à l’AFP un haut magistrat sous le couvert de l’anonymat. S’il est reconnu coupable de cette infraction, il encoure entre 8 jours et 6 mois de prison ferme, vu qu’il avait déjà été condamné en 2012 à trois mois de prison avec sursis pour “coups et blessures volontaires” sur son producteur.

“Le camion qui l’a transporté est arrivé [cet après midi] à la prison centrale de Makala, provoquant une grande effervescence parmi les prisonniers”, selon une source pénitentiaire, ajoutant que Koffi Olomide “est gardé à la cellule 14 du pavillon 8”, réservé aux notabilités.

Pourtant, à son arrivée à Kinshasa dans la journée de samedi après avoir été expulsé du Kenya pour avoir porté, en public, un violent coup au ventre d’une de ses danseuses, rien ne présageait d’une éventuelle interpellation de Koffi Olomide. L’artiste avait en effet présenté des excuses publiques dans une émission de télé très en vogue en République démocratique du Congo.

Mais, un député congolais, Zakarie Bababaswe, avait jugé “inadmissible qu’après cet acte de barbarie sur une femme, Koffi Olomide soit reçu” à son retour à Kinshasa “comme VIP par la DGM (Direction générale des migrations) alors que l’affaire a provoqué un tel tollé à travers le monde”, a déclaré à l’AFP cet élu de la majorité au pouvoir. Il a donc saisi le procureur aux fins “de réhabiliter cette pauvre danseuse face à Koffi qui a des contacts dans l’appareil judiciaire et auprès des dirigeants [dans] le gouvernement congolais”.

De son côté, son avocat contacté par Africanews a dénoncé une détention illégale qui ne respectait pas les normes. Pour lui, étant donné qu’aucune plainte n’a été déposée par la victime encore moins par le pays où se sont produit les faits, son client ne devrait pas être incarcéré. Il a en outre remis en cause les conditions dans lesquelles Koffi Olomide a été interpellé par la police de Kinshasa.

Pour rappel, alors qu’il devait donner un concert au Kenya le week end dernier, le chanteur congolais avait été filmé vendredi en train de donner un coup de pied violent au ventre d’une de ses danseuses, à son arrivée à l’aéroport international de Nairobi. Très vite, la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux et créé l’indignation de millions de personnes. Au Kénya, internautes et autorités avaient exigé son expulsion du pays et avaient menacé qu’il y soit interdit définiment.

Finalement, aux premières heures du samedi 23 juillet, il fut rapatrié du Kenya vers son pays d’origine, la République démocratique du Congo.

>>> LIRE AUSSI : NOS ARTICLES SUR LE SUJET

>>> LIRE AUSSI : Koffi Olomide arrêté au Kenya

>>> LIRE AUSSI : Koffi Olomidé expulsé du Kenya

>>> LIRE AUSSI : Comment l’expulsion de Koffi Olomidé du Kenya a été obtenue en trois heures

>>> LIRE AUSSI : Koffi Olomide ‘‘interdit’‘ en Zambie

>>> LIRE AUSSI : Koffi Olomide demande pardon à toutes les femmes

>>> LIRE AUSSI : RDC : Koffi Olomide interpellé ce matin

Voir plus