Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

L'Opéra de Verdi transposé en RDC

L'Opéra de Verdi transposé en RDC

Grèce

Macbeth, créé en Afrique du Sud en 2014 par Brett Bailey et la compagnie Third World Bunfight, est arrivé en Grèce où il est donné dans le cadre du festival d’Athènes.

L’opéra de Verdi a été transposé en République démocratique du Congo. Pas vraiment un hasard.

Brett Bailey, réalisateur : “Macbeth raconte l’histoire d’un homme qui devient un tyran pour le goût du pouvoir, par ambition, par avidité. Il tue tout le monde. Pour moi, c’est un peu un écho à ce qui se passe au Congo où dominent l’opportunisme et l’intérêt personnel. Des dizaines de millions de personnes sont en train de mourir et c’est la raison pour laquelle je fais cette connexion.”

Je m'intéresse aux relations raciales en Afrique et ailleurs, mais aussi aux relations coloniales, post coloniales et néo coloniales entre l'Afrique et l'occident.

“Ce conflit est alimenté par les multinationales qui viennent dans la région pour avoir accès à ces minéraux. Et nous dépendons de ces minéraux qui viennent de ces régions pour les médias numériques, pour les appareils photos, pour les téléphones portables, pour les ordinateurs. Nous sommes, en quelque sorte, complices de ce qui se passe là-bas”, ajoute-t-il.

La partition de Verdi a été réécrite et adaptée pour 12 chanteurs par le compositeur belge Fabrizio Cassol. L’orchestre est le “No Border Orchestra” dirigé par le chef serbe Premil Petrovic et Owen Metsileng chante le rôle de Macbeth.

Owen Metsileng, interprète : “le rôle de Macbeth est très exigeant, à cause de l‘âge et de l’expérience. Il faut quelqu’un qui est très engagé, parce que le rôle demande beaucoup, émotionnellement et vocalement.”

“Je suis sud-africain, j’ai donc grandi sous le régime de l’Apartheid pendant 25 ans. Et c’est donc quelque chose qui m’a vraiment touché. Je m’intéresse aux relations raciales en Afrique et ailleurs, mais aussi aux relations coloniales, post coloniales et néo coloniales entre l’Afrique et l’occident. C’est évident dans l’exposition performance “Exhibit B”, dans “Macbeth” et dans mon prochain travail qui parle de la crise des réfugiés au Proche-Orient, en Afrique du Nord et en Europe. C’est vraiment le fil qui sous-tend tout mon travail”, conclut Brett Bailey.

Voir plus