Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les tensions demeurent à Kidal

Les tensions demeurent à Kidal

Mali

Kidal, dans le nord-est du Mali, tente de reprendre gout à la vie après les affrontemens de jeudi et vendredi derniers.

Le samedi dernier, la commune de Kidal a été secouée par des “bruits de bottes”. Les hommes de la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad), à la recherche d‘éventuels ennemis, ont passé au peigne fin des domiciles et pris le contrôle des chek-points. Ces chek-points étaient sous le contrôle du groupe touareg pro-gouvernmental Gatia. Des interpellations ont été de même enregistrées.

Les membres de Gatia (Groupe autodéfense touarègue Imghad et alliés) accusent ceux de la CMA de s’adonner à une chasse à l’homme et à des règlements de comptes. A titre de rappel, Gatia a perdu la première bataille de Kidal.

Cette assertion relative à la chasse à l’homme est balayée du revers de la main par la CMA. Un rebelle, membre de ce groupe, répond en ces termes : « faux ! Nous avons appris que des combattants armés du Gatia sont cachés dans des maisons et nous faisons des contrôles. » Pour l’heure, les armes ont cessé de répendre la mort. Les populations ont pu mettre les pieds dans les rues de la ville ce samedi.

Pour sa part, la Minusma (Mission de l’ONU au Mali) a pu contacter les deux camps ennemis. Le but de cette manœuvre étant de jouer la carte de l’apaisement. Cela se fait dans un climat de tension et de confiance rompue entre les frères ennemis et pour cause : la CMA refuse de revoir Gatia à Kidal.

Quant aux combattants de Gatia, ils ont pris leurs quartiers à une centaine de kilomètres au sud de la ville de Kidal. Pire, ils menacent de lancer une autre attaque sur la ville.

La médiation de la Minusma s’annonce donc difficile.

Voir plus