Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La Minuss appelle à une aide humanitaire d'urgence au Soudan du Sud

La Minuss appelle à une aide humanitaire d'urgence au Soudan du Sud

Soudan du Sud

La Mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) lance un appel à une aide humanitaire d’urgence face à l’augmentation du nombre de déplacés du fait des violences de ces dernières semaines.

Le camp de la Minuss abrite actuellement quelque 36 000 personnes, selon la porte-parole de la mission onusienne, qui relève les défis auxquels fait face l’organisation.

‘‘Nous avons fait face à un certain nombre de défis logistiques et face aux différents déplacements de nos camions à l’extérieur pour pouvoir obtenir de l’eau. Pas seulement nous, mais aussi bon nombre d’organismes des Nations Unies, les partenaires humanitaires, dont des entrepôts ont été pillés, de telle sorte que nous éprouvons des difficultés à pouvoir obtenir de la nourriture”, explique Shantal Persuade la porte-parole de la Minuss.

Et selon la directrice du PAM (Programme alimentaire mondial), le personnel humanitaire à Juba (la capitale sud-soudanaise) est resté terré durant les jours de combats, en raison des bombardements.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a quant à lui plaidé pour que soient renforcés les effectifs militaires de la Minuss, dans le but de protéger les civils.

Des conditions inhumaines dans lesquelles il est impossible de vivre, selon Mary Nyikal Pur, réfugiée dans le camp de la Minuss. Il faut attendre longtemps pour recevoir l’aide de l’ONU.

‘‘Quand les combats ont commencé, mon mari et mon frère ont été tués. J’ai maintenant cinq enfants à ma charge. Je vis sans espoir, personne ne m’aide à prendre soin de ces enfants’‘, a déploré Mary Nyikal Pur, réfugiée interne.

Malgré le cessez-le-feu annoncé par le président Salva Kiir et son vice-président Riek Machar, plusieurs réfugiés se refusent à rentrer chez eux, convaincus de la poursuite des combats, tant que les deux hommes n’auront pas trouvé un véritable terrain d’entente.