Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan du Sud : le Général Taban Deng Gai désigné premier vice-président par intérim

Soudan du Sud : le Général Taban Deng Gai désigné premier vice-président par intérim

Sud-Soudan

Il assumera cette fonction en attendant le retour de Riek Machar.

Le Mouvement de libération du Soudan du Sud a désigné samedi, Taban Deng Gai, un ministre issu de ses rangs, au poste de vice-président par intérim du pays. Il assumera ces fonctions jusqu’au retour de Riek Machar.

“Durant l’absence temporaire du vice-président de la République du Soudan du Sud Dr Riek Machar Teny Dhurgon, nous avons nommé le Général Taban Deng Gai (ministre des Mines dans le gouvernement d’union nationale) vice-président. Viva! Viva!”, a déclaré Ezekiel Lol Gatkuoth, cadre de l’ex-rébellion de Riek Machar.

« Je pense que IO est à 100% pour la paix, tous les généraux du SPLM dans l’opposition, les citoyens, la population, tous soutiennent la paix et souhaitent poursuivre la mise en œuvre de l’accord de paix. Ils savent également ce que je peux apporter. Je ne fais que combler un vide. Si Riek Machar revient, je m‘écarterai si cela est susceptible de ramener la paix au Soudan du Sud », a rajouté le général Taban Deng Gai.

Vendredi, Machar a demandé la révocation de Deng Gai du Mouvement de libération du Soudan du Sud, l’accusant d’avoir fait défection au profit du camp de Salva Kiir.

Il a également demandé au président Kiir de lui retirer son poste de ministre de l’industrie minière dans le gouvernement d’unité nationale.

Le Dr Machar a quitté Juba ce mois, suite aux violences qui ont coûté la vie à près de 300 personnes, du 8 au 11 juillet dernier. Il n’a toujours pas répondu à l’appel de Sava Kiir, qui lui a demandé de revenir à Juba pour poursuivre la mise en œuvre de l’accord de paix de 2015. Il dit craindre pour sa vie. Selon ses proches, il a trouvé refuge dans les environs de Juba.

Samedi, le président ougandais Museveni s’est entretenu à Entebbe avec son homologue sud-soudanais. Au centre de leurs échanges, les questions de développement dans la sous-région, ainsi que les tensions politiques au Soudan du Sud.

Voir plus