Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : le gouvernement rejette les accusations de violation des droits de l'homme.

Cameroun : le gouvernement rejette les accusations de violation des droits de l'homme.

Cameroun

Le gouvernement camerounais rejette les accusations de violation grave des droits de l’homme par le Cameroun, dans sa lutte contre Boko Haram, formulées par Amnesty international dans un récent rapport intitulé ‘“Bonne cause, mauvais moyens.”

Selon ce rapport, le Cameroun détient dans des conditions horribles, plus de 1.000 personnes soupçonnées d’appartenir à Boko Haram.

“ Je pense que nous sommes dans un pays de droit. Moi ce que je voudrais refuser au niveau de l’armée camerounaise, c’est que nous pratiquions opiniâtrement des exactions. Ce n’est pas possible. La guerre n’est pas une chose facile. C’est une chose extrêmement délicate, mais nous faisons tout pour la mener dans le respect des droits humanitaires internationaux et dans le respect des droits de la guerre. Nous faisons tout pour le faire”, s’est insurgé Didier Badjeck, porte-parole du ministre de la défense.

La guerre n'est pas une chose facile

Le Cameroun est l’un des pays les plus touchés par les violences du groupe djihadiste.
Les accusations de l’ONG des droits humains ont fait aussi réagir la rue camerounaise.

“ Amnesty International se trompe. Est-ce que Boko Haram même respecte d’abord les droits de l’Homme? Eux, ils traversent la frontière, viennent ici et abattent les pauvres et on veut que nous les cajolions ? Non. On ne va pas les cajoler. Le Cameroun respecte vraiment les droits de l’Homme”, a déclaré Jules Fokoua, un résident de Yaoundé.

Le Cameroun fait partie d’une coalition de pays d’Afrique centrale et de l’ouest qui se sont engagés à anéantir Boko Haram dont la folie meurtrière a causé la mort de plus de 15.000 personnes.

Voir plus