Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Rio 2016 : le TAS confirme la suspension de la fédération russe d'athlétisme

Rio 2016 : le TAS confirme la suspension de la fédération russe d'athlétisme

Russie

La plus haute instance juridictionnelle du sport à l‘échelle mondiale s’est prononcée ce 21 juillet en faveur de l’IAAF.

Les signaux de l’absence des athlètes russes aux JO de Rio se multiplient. Le Tribunal arbitral du Sport a rejeté l’appel introduit par le Comité olympique russe et 68 athlètes après la décision de la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF) de ne pas autoriser la participation de la Russie à la compétition. Pour l’IAAF, les pistes et les vestiaires russes continuent à être confrontés à des problèmes de dopage de grande ampleur.

« Le Tribunal arbitral du Sport a rejeté la requête introduite par le Comité olympique russe et 68 athlètes, annoncé le secrétaire général de l’instance internationale, Mathieu Reeb. Ce dossier se limitait à certaines questions juridiques relatives à l’application, la validité et le champ que couvrent les nouvelles règles de la Fédération internationale d’athlétisme adoptée le 27 juin 2016 selon lesquelles les athlètes dont les fédérations nationales sont suspendues par l’IAAF sont inéligibles pour la compétition ».

La rigueur des instances internationales envers l’athlétisme russe s’apparente à un procès politique, selon une partie de l’opinion publique russe.

Dernière chance

« C’est vraiment triste, a confié un résident. Nous avons des athlètes de premier plan et si ça continue ainsi… Je crois que les sportifs et les officiels doivent d’une manière ou d’une autre résoudre ce problème parce que nous devons participer à ces jeux à tous les prix afin de montrer que les athlètes russes sont parmi les meilleurs ».

Depuis novembre 2015, la Russie est suspendue des tournois majeurs organisés sous la bannière de l’IAAF. Une décision qui est intervenue après la publication d’une enquête de l’Agence mondiale anti-dopage dans laquelle l‘État russe est accusé d’avoir soutenu le dopage de ses athlètes.

Le comité international olympique qui, a le dernier mot, doit dire, ce 24 juillet, si oui ou non, la Russie participera aux prochains Jeux olympiques.

Voir plus