Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : la police rejette les accusations de Human Rights Watch

Kenya : la police rejette les accusations de Human Rights Watch

Kenya

Le porte-parole de l’institution a indiqué aux agences de presse que la police est un corps intègre qui fonctionne dans le cadre de la loi.

Mais l’ONG de défense des droits de l’homme persiste et signe. Dans un entretien à Africanews, Otsieno Namwaya, l’un des auteurs du récent rapport réaffirme la véracité des faits mentionnés et assure qu’une copie de l’enquête a été remise à l’inspecteur général de la police kenyane.

“Je vous le confirme, ils ont une copie. Bien avant de présenter le rapport au public, nous avons partagé ces affaires avec les agences de sécurité et les ministres compétents. Ils ont donc une copie, malheureusement ils n’ont pas répondu. La seule administration qui a apporté une réponse est la police en charge de la protection de la faune qui nous a dit, en gros, qu’elle ne sait rien de ces disparitions.

Dans son rapport, Human Right Watch demande aux autorités kenyanes de mettre sur pied une commission d’enquête spéciale en charge connaître de ces disparitions.

“Nous ne sommes pas sûrs qu’ils mettront cette commission en place, reconnaît Otsieno Namwaya. Nous savons que c’est politiquement difficile. Nous espérons toutefois qu’ils comprennent que c’est important de répondre de ces actes et que les institutions actuelles ne peuvent pas enquêter sur ces affaires dans leur organisation actuelle.”

Les exécutions extrajudiciaires sont un fléau dans la société kenyane de l’avis de nombreuses organisations de la société civile. Quatre policiers ont récemment été inculpés du meurtre d’un avocat et de deux autres personnes.

Voir plus