Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

20 soldats du gouvernement d'union nationale tués par l'Etat islamique

20 soldats du gouvernement d'union nationale tués par l'Etat islamique

Libye

Vingt membres des forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA) libyen ont perdu la vie, et plus d’une centaine blessés lors d’affrontements vendredi avec le groupe Etat islamique dans le fief du groupe terroriste à Syrte.

«  Les combats ont éclaté après la progression de nos forces vers le centre de conférence Ouagadougou, QG des jihadistes à Syrte, ville côtière à 450 km à l’est de Tripoli », ont indiqué les forces du GNA dans un communiqué.

Un hôpital de camapagne a annoncé avoir reçu 20 « martyrs » et admis 105 blessés. Le communiqué a ajouté que les affrontements étaient en cours.

Du côté jihadiste, l’organisation a publié son communiqué sur Twitter, affirmant que deux de ses « combattants, un Libyen et un Egyptien », ont exécuté deux attentats suicide à la voiture pigée dans le sud de Syrte, visant des forces gouvernementales. Le groupe n’a cependant pas confirmé s’il y a eu des victimes.

L’Etat islamique contrôle depuis un an la ville de Syrte. Les forces du GNA soutenues par les Nations unies, avaient lancé le 12 mai une offensive pour reprendre la ville, ce fut sans succès. Néanmoins, elles sont entrées le 9 juin dans la cité où elles assiègent depuis les jihadistes.

Depuis le début des opérations, environ 250 membres des forces gouvernementales ont été tués et plus de 1.400 blessés, selon des sources médicales à Misrata, siège du commandement de l’opération militaire.

Voir plus