Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Environ 10.000 euros consacrés chaque mois au coiffeur de François Hollande

Environ 10.000 euros consacrés chaque mois au coiffeur de François Hollande

France

Le coiffeur personnel du président français François Hollande touche environ 10.000 euros par mois. Presque autant qu’un ministre de la République. Une révélation faite par le journal satirique le Canard enchainé qui n’a pas manqué de faire jaser une partie de la France.

Olivier B est le coiffeur dédié à François Hollande. Chaque mois, ce maître du ciseaux reçoit un salaire brut de 9895 euros pour ses prestations. La révélation a été faite par le journal satirique le Canard enchainé. Depuis, les réseaux sociaux se sont enflammés, les internautes dénonçant des dépenses extravagantes sous le hashtag #coiffeurgate, d’autant que cette somme est quasiment semblable au salaire d’un ministre français.

Le sujet “va défriser nos concitoyens” et il faut “espérer qu‘à l’avenir, on n’ait que des chauves”, s’est amusé à dire un député de la droite française.

Un socialiste habitué à scruter les dépenses de l‘État à la loupe, a estimé qu’ “il n’y a pas de motif” pour licencier aujourd’hui le coiffeur, qui “n’a pas fait de faute professionnelle”. Mais, a-t-il glissé, “on peut penser que le rapport qualité-prix pour la coiffure de François Hollande pourrait être meilleur”.

Selon l’hebdomadaire, le contrat du “coiffeur personnel du chef de l’État”, a été signé le 16 mai 2012 par l’ancienne directrice de cabinet de l’Élysée. Ce dernier qui a été “recruté en qualité d’agent contractuel (…) pour la durée du mandat présidentiel en cours” touchera sur toute la durée de son contrat la somme de 593.700 euros”. Une somme à laquelle pourrait s’ajouter “d‘éventuelles bonus + indemnités de résidence + et autres + avantages familiaux +”. En additif, il accompagne le président lors de ses déplacements.

« Chacun se coiffe non ? »

La réaction du gouvernement dans cette affaire n’a pas tardé à se faire entendre. Dans un compte-rendu du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, est revenu sur la question. “Ce qui est annoncé est vrai”, a-t-il reconnu, avant de donner quelques arguments pouvant justifier les chèques consistants du coiffeur personnel de François Hollande. “Ce coiffeur a un salon qu’il a abandonné. Il est là 24 heures sur 24 (…). Après, je peux comprendre les interrogations, que là-dessus il puisse y avoir des jugements”, a-t-il ajouté. “Chacun se coiffe, non ?” a fait valoir Stéphane Le Foll, “ce n’est pas n’importe qui, voilà c’est tout”, a-t-il, ainsi, mis fin à la séance de questions-réponses sur le sujet.

Toutefois, si Olivier B. a accepté d’avoir un portefeuille aussi rembourré sur la tête du président français, il est par contre soumis à certaines règles de confidentialité. Il est notamment tenu d’“observer, pendant et après l’expiration de son contrat, le secret le plus absolu sur les travaux qu’il aura effectués ou les renseignements qu’il aura recueillis”.

Cette nouvelle révélation pourrait une nouvelle fois écorner l’image du président français déjà en disgrâce dans les sondages.

Voir plus