Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : Malala Yousafdai en visite au camp de réfugiés de Dadaab

Kenya : Malala Yousafdai en visite au camp de réfugiés de Dadaab

Kenya

Malala Yousafdai, la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix, a rendu visite aux élèves somaliennes du camp de Dadaab.

L‘éducation des jeunes filles somaliennes de Dadaab au Kenya, le plus grand camp de réfugiés au monde, pourrait être menacée si elles sont forcées de retourner dans leur pays d’origine.

C’est ce qu’a laissé entendre Malala Yousafdai, la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix, lors de sa visite au Kenya.
.
« La plupart des familles dans ce camp de réfugiés obligent leurs filles à se marier à l‘âge de 10 ou 11 ans. Il y a aussi le problème de mutilations génitales et autres, le fait est que ces familles ne voient aucune autre alternative pour leurs filles. S’il n’y a pas assez d‘écoles alors il y aura peu de sensibilisation, et les parents choisiront de les envoyer en mariage plutôt qu‘à l‘école », a-t-elle déclaré.

Malala, la jeune activiste pakistanaise a célébré son 19e anniversaire au milieu des réfugiés de Dadaab. Une visite qui vise à motiver les jeunes somaliennes à s’accrocher à leur éducation, malgré la fermeture annoncée de ce camp.

« Puisque le camp va fermer, je voulais me rassurer que l‘éducation des filles ne sera pas affectée. Plusieurs filles m’ont parlé aujourd’hui, elles souhaitent que des mesures soient prises en amont avant leur retour en Somalie. Donc il est vraiment question de l’importance de la vie, des personnes, de la future génération et son éducation. Et je pense que le gouvernement devrait songer à l’impact de sa décision sur ces personnes ainsi que sur leur avenir », a-t-elle ajouté.

L’ONU appuie certaines familles favorables à un retour en Somalie, en payant les frais de scolarité de leurs enfants dans les écoles privées. Des frais qui s‘élèvent à environ 20 dollars par mois. Entre 500 et 1000 réfugiés volontaires quittent le camp de Dadaab chaque semaine. Ils sont plus de 14000 à avoir retrouvé leur terre natale depuis décembre 2014.

Voir plus