Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : la télévision publique sommée de lever la censure sur les manifestations violentes

Afrique du Sud : la télévision publique sommée de lever la censure sur les manifestations violentes

Afrique du Sud

L’Autorité indépendante des communications en Afrique du Sud a ordonné lundi au groupe audiovisuel public SABC de lever la censure sur la diffusion des images de manifestations violentes.

L’organe de régulation des télécommunications a fait savoir que sa décision est obligatoire.

«  La SABC reçoit l’ordre de retirer la résolution (…) selon laquelle la SABC ne diffusera plus d’images de destructions de bâtiments publics pendant les manifestations », a déclaré l’Autorité indépendante des communications en Afrique du Sud (Icasa).

La SABC avait justifié cette posture en mai en martelant que c‘était pour empêcher la répétition de manifestations.

Le président du conseil d’administration de la SABC, Mbulaheni Maguvhe, a défendu sa position en indiquant que : «  La liberté d’opinion et d’information ne signifie pas que nous devons exposer nos enfants à de telles images qui les incitent à devenir eux-mêmes des hooligans et des citoyens irresponsables ».

Selon plusieurs observateurs, la principale source d’informations de millions de Sud-Africains, est en train de faire le jeu du pouvoir Zuma. Mais surtout, cette « stratégie » vise à favoriser le Congrès national africain (ANC) en vue des élections locales du 3 août.

Un scrutin qui s’annonce serré, dans un climat de chômage record et de scandales du chef de l‘État.
Ipsos South Africa a réalisé des sondages qui prédisent la défaite de l’ANC dans trois grandes villes, Pretoria, Johannesburg et Port Elizabeth.

A la fin du mois de juin, le PDG de la radio et de la télévision publiques sud-africaines, Jimi Matthews, a rendu sa démission, s’offusquant d’avoir pendant des mois « renoncé aux valeurs » qui lui sont chères.

Voir plus