Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Une femme première commentatrice de matchs en Egypte

Une femme première commentatrice de matchs en Egypte

Egypte

Manar Sarhan est une jeune égyptienne de 27 ans, passionnée de football. Quand elle ne soigne pas les dents, elle s’adonne à sa passion : commenter des matches dans une chaîne privée égyptienne. Une prouesse dans un pays dans lequel l’actualité sportive relève du domaine masculin.

Après avoir soigné la dent d’un patient, désinfecté ses mains et son matériel, Manar Sarhan est prête pour analyser le match de l’Euro sur le plateau d’une chaîne de télévision, une première pour une femme en Égypte.

Dans un univers monopolisé par les hommes, souvent joueurs à la retraite, cette jeune femme de 27 ans rejoint chaque semaine les studios de la chaîne privée égyptienne CBC pour décortiquer les matches de foot européens, et depuis juin, ceux de l’Euro.

“Les Égyptiens trouvent étrange qu’une femme puisse autant s’y connaître en football. Et ses connaissances sont tout sauf superficielles. Elle a des chiffres, de l’analyse et elle suit de près les dernières nouvelles.”

Manar Sarhan a commencé par travailler bénévolement pour le site internet de son équipe fétiche, Zamalek, avant d‘écrire pour le journal indépendant al-Masry al-Youm et un site internet spécialisé populaire en Égypte, Fil Goal.

Son travail a ensuite été repéré par les grandes chaînes satellitaires.
Si son métier de dentiste est respecté par les Égyptiens, il n’a pas été facile pour elle de s’adonner à sa passion. Elle a su s’imposer malgré les moqueries.

“Le milieu est déjà difficile d’accès pour les jeunes hommes, alors imaginez pour les filles ! On se moquait de moi au début, on me disait que la place de la femme était à la cuisine”, lance la jeune femme, qui a tapissé sa chambre de posters de joueurs égyptiens et européens.

Grande fan de l’ancien joueur français Zinédine Zidane et du Real Madrid, Manar Sarhan a appris l’espagnol pour pouvoir suivre de près son équipe favorite et le championnat d’Espagne.

Elle s’intéresse même aux compétitions espagnoles de jeunes et aux clubs méconnus pour repérer les futurs talents. Elle veut maintenant commencer à apprendre l’italien et le portugais pour suivre les nouvelles d’autres championnats européens.

“Mon rêve est de pouvoir travailler dans le domaine du foot européen, en Espagne même, de devenir internationale… “, confie-t-elle.

Voir plus