Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

La Corée du Nord teste un missile lancé par sous-marin

La Corée du Nord teste un missile lancé par sous-marin

Corée du Nord

La Corée du Nord a effectué samedi un tir d’essai d’un missile balistique lancé par sous-marin (SLBM), a affirmé la Corée du Sud. Cette provocation intervient au lendemain de l’annonce par Washington et Séoul du déploiement d’un système de défense antimissile avancé dans le sud.

Dans un communiqué, le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré qu’ «  apparemment le lancement a été un succès, mais le missile a ensuite explosé en vol ».

«  Le Nord a lancé ce que l’on croit être un SLBM depuis les eaux situées au large du port de Sinpo (sur sa côte orientale, ndlr), vers 11h30 (02h30 GMT), a renchéri le communiqué.

Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, le missile a été lancé depuis un sous-marin de 2.000 tonnes de classe Sinpo. « Il avait atteint une altitude de 10.000 mètres avant d’exploser en plein vol ».

Le centre de commandement stratégique américain a révélé avoir repéré le missile au-dessus de la mer du Japon où il s’est ‘‘apparemment échoué’‘.

Le régime de Pyongyang n’est pas à son premier essai, le 23 avril dernier, il avait testé un SLBM que Kim Jong-Un avait qualifié de ‘‘succès révélateur’‘ ; il avait en outre affirmé être désormais capable de frapper Séoul et les Etats-Unis quand il le désirerait.

«  La Corée du Nord n’a de cesse de violer les résolutions de l’ONU en lançant continuellement des missiles balistiques », a condamné le ministère de la Défense sud-coréen.

Même si le commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord a affirmé que ce tir ne représentait pas de menace pour les Etats-Unis.

Le Pentagone ne l’entend pas de cette oreille. «  Nous condamnons fermement cet essai ainsi que tous ceux récemment effectués par la Corée du Nord, en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU qui interdit explicitement le lancement par la Corée du Nord de missiles balistiques », a déclaré son porte-parole Gary Ross.

La tension monte depuis que Pyongyang a effectué en janvier dernier son quatrième essai nucléaire, suivi par une série de tirs de missiles qui selon les experts, démontrent que la Corée du Nord progresse vers la capacité de frapper les Etats-Unis.

Voir plus