Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'UA envisage le retrait de ses troupes de Somalie dès octobre 2018

L'UA envisage le retrait de ses troupes de Somalie dès octobre 2018

Somalie

Une réflexion encore en étude au sein de l’Union africaine qui compte retirer ses troupes à partir d’octobre 2018, selon les dernières délibérations du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’organisation. La Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom) œuvre en Somalie pour la stabilisation du pays.

Plus que deux ans en Somalie, avant le retrait de l’Amisom en Somalie. La décision prise lors de la 608e rencontre des états-membres de l’UA consacrée à la Somalie vise à donner à ce pays une certaine autonomie et lui permettre de faire face aux menaces terroristes.

Le CPS “prend note de la chronologie indicative pour une stratégie de sortie de l’Amisom présentée par la Commission de l’UA”, peut-on lire dans un document résumant les décisions prises lors de cette rencontre et publié mercredi sur le site du CPS.

Un calendrier qui “met la priorité sur les gains et la consolidation de territoires par l’Amisom et les SNSF (Forces nationales et de sécurité somaliennes) d’ici 2018”. Par la suite, le CPS va procéder à un ‘’ transfert des responsabilités sécuritaires vers les SNSF entre 2018 et décembre 2020”.

Face aux islamistes

Déployée depuis 2007 en Somalie avec près de 22 000 soldats, l’Amisom soutien le gouvernement du pays dans sa lutte contre les islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, qui ont juré sa perte. Une bataille conjointe qui a permis en aout 2011, de chasser les islamistes qui contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent leurs opérations de guérilla et des attentats suicide, souvent jusque dans la capitale.

L’Amisom dont le mandat doit être renouvellé en juillet 2016 a tout de même essuyé d‘énormes pertes ces derniers mois. Handicapée par le manque de moyens, de coordination et de motivation, la force éprouve de plus en plus de mal à s’adapter à la stratégie de guérilla des shebab.

Un manque de moyens et de financements qui a poussé l’Ouganda qui compte le plus grand nombre de soldats (environ 6 000 hommes) à annoncer le retrait de ses troupes de la Somalie d’ici la fin 2017.

Pareillement, le Kenya a également annoncé retirer ses soldats ( quelque 3 700 soldats) après la réduction de l’aide de l’Union européenne à l’UA pour la Somalie de 20 %.

Voir plus