Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La CPI fixe de nouvelles règles pour le procès de Laurent Gbagbo à La Haye

La CPI fixe de nouvelles règles pour le procès de Laurent Gbagbo à La Haye

Côte d'Ivoire

Les juges de la Cour pénale internationale veulent mettre un terme à la fuite d’informations sur l’identité de certains témoins.

Les personnes intéressées par les séances d’audition des témoins du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé vont devoir s’adapter aux nouvelles règles du jeu en vigueur à La Haye. Les juges ont décidé de restreindre la retransmission du procès en direct sur internet. La mesure est entrée en vigueur ce 6 juillet lors de la reprise des débats.

Le président de la collégialité des juges Cuno Tarfusser explique que cette mesure vise à garantir la sécurité des témoins dont l’identité est censée être confidentielle et surtout de préserver l’intégrité du procès. Une référence à la publication des noms de certains témoins protégés sur les réseaux sociaux.

Reste que la plupart des identités révélées, l’ont été du fait du procureur ou des témoins eux-mêmes.

La question de l’identité des témoins s’est imposée comme un déterminant majeur dès l’ouverture du procès de Laurent Gbagbo fin janvier et de son ancien ministre de la Jeunesse et leader des Jeunes Patriotes. Les juges ont tout de même assuré que les enregistrements des audiences seraient accessibles avec quelques semaines de décalage afin de permettre à la cour de censurer des éléments permettant d’identifier les témoins protégés.

Des précautions qui inquiètent des associations ivoiriennes qui font remarquer que les témoins du procès de Simone Gbagbo s’expriment librement et publiquement, en Côte d’Ivoire même, sans entrave. Ils craignent que, sous couvert de protection des témoins, des pans importants de ce procès soient soustraits à l’attention du public.

Voir plus