Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Twitter a suspendu le compte des Vengeurs du delta du Niger

Twitter a suspendu le compte des Vengeurs du delta du Niger

Nigéria

Le compte Twitter des Vengeurs du delta du Niger a subitement disparu « des radars » depuis l’annonce de l’attaque contre les installations pétrolières dans la région du delta du Niger au Nigeria, dimanche.

Aucune information officielle, ni de la part de Twitter encore moins du groupe rebelle, ne donne les raisons de cette disparition de compte sur le réseau social, qui a été jusque-là tolérant envers les publications de sabotage des Vengeurs du delta du Niger.

Un click sur la page Twitter des Vengeurs, et le message est patent «  Twitter a suspendu le compte de cet abonné ».

Le réseau dans un message rendu populaire pour tout abonné : «  Afin de maintenir un environnement sûr pour les utilisateurs sur Twitter, nous pouvons suspendre les comptes qui enfreignent les règles de Twitter. » , a été cette fois intransigeant.

Voici quelques raisons  qui pourraient motiver Twitter à supprimer un compte :

Spam : la plupart des comptes que nous suspendons le sont parce qu’ils sont vecteurs de spams ou tout simplement faux, donc ils représentent des risques de sécurité pour Twitter et nos utilisateurs. Souvent malheureusement, le compte d’une personne peut être suspendu par erreur. Mais dans ce cas, nous travaillons avec la personne pour le rétablir.

La sécurité : si nous soupçonnons qu’un compte a été piraté ou compromis, nous pouvons le suspendre jusqu‘à ce qu’il soit fixé et restauré au propriétaire, tout cela dans le souci de réduire une activité potentiellement malveillante.

Comportement abusif : nous pouvons suspendre un compte s’il nous a été signalé pour abus. Par exemple, l’envoi de menaces à d’autres personnes. Cette suspension peut être temporaire ou permanente.

A la lecture des raisons fondamentales de la suspension d’un compte par Twitter, la troisième raison s’applique au groupe les Vengeurs du delta du Niger.

Le groupe a cependant, certaines cartes de communication en main. Il peut envoyer ses messages par son site internet ou d’autres réseaux sociaux.

Voir plus