Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

Burkina Faso : 10 personnes arrêtées pour les attaques de Grand Bassam et Ouagadougou (ministre de l'Intérieur)

Burkina Faso : 10 personnes arrêtées pour les attaques de Grand Bassam et Ouagadougou (ministre de l'Intérieur)

Burkina Faso

Le ministre burkinabè de l’intérieur, Simon Compaoré, a indiqué ce jeudi que dix personnes ont été arrêtées. Ces personnes seraient liées aux attaques islamistes de Ouagadougou et de la station balnéaire de Grand Bassam en Côte d’Ivoire.

« A ce jour les services de sécurité du Burkina Faso ont interpellé dix personnes dont trois présentent un intérêt particulier pour les attentats de Cappuccino (café principale cible de l’attaque de Ouagadougou), de Grand Bassam, de même que les attaques d’Oursi (nord du Burkina Faso) en août 2015 », a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse.

Selon un officier de la gendarmerie, ces interpellations avaient commencé en mai. Le ministre n’a cependant pas relevé l’identité, ni appartenance ethnique ou religieuse des personnes concernées.

Le 15 janvier 2016 à 19h des hommes armés ont attaqué le café Cappuccino faisant 30 morts et plusieurs blessés. Le groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) avait revendiqué l’attaque.

L’attaque de Grand Bassam a été marquée par une fusillade le 13 mars 2016 sur une des plages de la station balnéaire ivoirienne. L’attaque avait coûté la vie à 22 personnes y compris les trois assaillants. Le groupe terroriste AQMI a également révendiqué l’attaque.

Le 23 août 2015, la brigade de gendarmerie d’Oursi village situé dans la province de l’Oudalan, dans la région du Sahel, avait fait l’objet d’une attaque perpétrée par des individus armés non-identifiés. Un gendarme et la fille du commandant de brigade furent grièvement blessés. Plusieurs sources attribuaient cette attaque à la secte islamiste Boko Haram.

Voir plus