Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

Un premier groupe d'Ivoiriens réfugiés en Guinée, regagnent la Côte d'Ivoire

Un premier groupe d'Ivoiriens réfugiés en Guinée, regagnent la Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

La Côte d’Ivoire a de nouveau accueilli “ses fils” exilés. Une trentaine d’entre eux ont débarqué à l’aéroport d’Abidjan ce mardi. C’est le premier retour de réfugiés en provenance de Guinée.

Ils sont au nombre de 35 ces réfugiés ivoiriens à avoir regagné la Côte d’Ivoire, dans la soirée du mardi. Ces réfugiés font partie des 7000 Ivoiriens qui ont trouvé réfuge sur le sol guinéen depuis l‘éclatement de la crise politico-militaire en Côte d’Ivoire en 2002.

A leur arrivée à l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, les réfugiés ivoiriens accompagnés d’un représentant du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), ont été accueillis par la ministre ivoirienne de la Cohésion sociale. Cette dernière s’est satisfaite de leur retour à la maison. De son avis, cela devrait également rejouir le président ivoirien Alassane Ouattara qui “veut que tous ses enfants rentrent pour construire le pays”, a-t-elle confié avant d’appeler “les militaires considérés comme déserteurs” à “rentrer au pays”. Pour la ministre ivoirienne, “c’est ça aussi la réconciliation”.

Mohamed Askia Touré, le représentant du HCR a lui, espéré que ce premier départ va “augurer d’un retour massif des près de 7.000 réfugiés qui sont encore sur le sol guinéen”. Mais pas seulement, car le retour de tous ceux qui sont “encore dans les pays d’asile”, est aussi au rang des priorités pour ce cadre du HCR.

Un défi en passe d‘être relevé, puisqu‘à ce jour, plus des deux tiers des 300 000 Ivoiriens ayant fui leur pays sont déjà rentrés chez eux. Il reste encore notamment 20.000 réfugiés au Liberia et quelque 11.000 exilés pro-Gbagbo au Ghana voisin. Ces derniers avaient fui les violences suscitées par la crise postélectorale de 2011 qui a fait au moins 3000 morts.

Toutefois, si le “rapatriement est une victoire” comme l’a affirmé Mohamed Askia Touré, la réintégration des réfugiés dans le tissu économique reste une épineuse question, à laquelle, semble-t-il, le gouvernement ivoirien veut accorder une attention particulière. “Tout est en marche pour que cela se fasse”, a assuré la ministre de la Cohésion sociale.

En 2012, le gouvernement ivoirien a entrepris avec le HCR une campagne de rapatriement volontaire des réfugiés. L’opération avait été interrompue en juillet 2014 en raison de l’épidémie d’Ebola au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone.

Voir plus