Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

L'ONU renforce le mandat des casques bleus au Mali (résolution unanime)

L'ONU renforce le mandat des casques bleus au Mali (résolution unanime)

Mali

La résolution préparée par la France et adoptée à l’unanimité par les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ce mercredi, autorise l’augmentation de 2.500 hommes aux forces de l’ONU au Mali (Minusma).

La raison principale est de mieux faire face aux attaques des jihadistes dans le nord du pays.

Cette résolution fait passer l’effectif autorisé des Casques bleus à 13.289 soldats (au lieu de 11.240) et 1.920 policiers (contre 1.440).

En plus du nombre important de soldats et policiers, la Minusma mise désormais sur une ‘‘priorité stratégique’‘, celle d’aider le gouvernement malien à appliquer l’accord de paix conclu il y a un an avec des groupes armés du Nord. En plus, elle devra rétablir l’autorité du gouvernement malien sur le Nord et le centre du pays, et surtout organiser des élections crédibles.

L’ordre est clair : ‘’ la mission est autorisée à utiliser tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat’‘. Elle est aussi invitée à ‘‘adopter une position déterminée et ferme pour mener à bien ce mandat’‘.

Pour l’ambassadeur français à l’ONU, cette résolution va permettre le déploiement de contingents européens très spécialisés ou des moyens de renseignement plus évolués.

Les forces de l’ONU pourront ‘‘mener des opérations directes’‘ contre les jihadistes, mais seulement en cas de menaces graves et crédibles. En plus, la résolution autorise les soldats français présents au Mali et plus largement au Sahel de prêter main forte au Casques bleus quand ceux-ci font face à ‘’ une menace grave et imminente’‘.

Toutefois, le gouvernement malien et l’ONU doivent définir des ‘‘critères et des échéances concrets’‘ pour juger des progrès dans la mise en œuvre de l’accord, indique la résolution.

S’adressant au Conseil de sécurité par vidéo-conférence, le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a souligné que le texte adopté ‘‘intègre les attentes’‘ de son gouvernement. Il promet que tout sera mis en œuvre pour une application diligente et intégrale de l’accord’‘ de paix.

La Minusma est la mission la plus dangereuse des 16 missions des Nations unies actuellement déployées. Elle a coûté la vie à 27 soldats et a fait 112 blessés.

Voir plus