Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Somaliland : les peintures rupestres de la cave de Laas Geel menacées de disparition

Somaliland : les peintures rupestres de la cave de Laas Geel menacées de disparition

Somalie

Les peintures rupestres préhistoriques de la cave de Laas Geel au Somaliland menacées de disparition.

Les fresques représentant des chasseurs et divers animaux, offrent un aperçu de la vie des hommes qui peuplaient entre 3.500 et 2.500 ans av. J.-C ces steppes aujourd’hui désertiques.

Ces peintures vieilles de plus de 5.000 ans sont menacées par les ruissellements des eaux de pluie et la fréquentation non canalisée du site par les visiteurs.

Si on ne fait rien maintenant, dans 20 ans tout cela pourrait bien avoir disparu

“Nous avons besoin d’aide, pour protéger le site, nous avons d’autres sites aussi, nous voulons faire des études aussi. Vous pouvez le voir les peintures ont été lavées par la pluie. Nous n’avons pas les connaissances, ni l’expérience, ni l’argent”, se lamente Abi Salan Shabeelleh, directeur du site.

Considéré comme l’un des sites de peintures rupestres les plus anciens et les mieux préservés d’Afrique, Laas Geel n’est protégé que par quelques gardes qui découragent mollement les visiteurs de toucher les peintures du doigt et par le relatif isolement du Somaliland, petite république autoproclamée qui a fait sécession de la Somalie en 1991.

La mort dans l‘âme, le directeur du site a poursuivi en avertissant : “ Si on ne fait rien maintenant, dans 20 ans tout cela pourrait bien avoir disparu.”

Malmené par la nature et les hommes, le site est devenu la principale attraction au Somaliland. Ses visiteurs viennent de tous les continents.

“Las Geel a attiré de nombreux touristes, de partout dans le monde. D’Europe, d’Asie, surtout du Japon et du Taiwan, mais aussi des Etats-Unis”, a déclaré Khalid Ossman, gérant d’une compagnie de tourisme

Les peintures rupestres de Laas Geel ont été découvertes en 2002. L’Unesco refuse de les classer patrimoine mondial de l’humanité à cause de la non-reconnaissance internationale du Somaliland comme État indépendant.

Voir plus