Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Tunisie : la sécurité comme argument pour relancer le tourisme

Tunisie : la sécurité comme argument pour relancer le tourisme

Tunisie

La Tunisie mise sur l’aspect sécuritaire pour relancer son tourisme.

Le secteur, qui représente 7 % du PIB national, a été mis à mal en 2015 par des attentats meurtriers qui ont majoritairement touché des touristes étrangers.

Présence policière sur les plages, caméras de surveillance omniprésentes et contrôles renforcés à l’entrée des hôtels et des sites touristiques sont entre autres dispositifs sécuritaires mis en place pour rassurer la clientèle occidentale. “En préparation de la saison touristique, nous nous sommes concentrés sur 3 ou 4 points, dont le plus important est la situation sécuritaire. Les visites d’inspection sont quasi-quotidiennes pour toutes les installations touristiques, les restaurants, les sites historiques, les unités hôtelières ainsi que le suivi du respect des circulaires communes du ministère du Tourisme et de l’Intérieur”, a expliqué Mohamed Boujdaria, commissaire régional du tourisme à Yasmine-Hammamet.

Maintenant, on vend le soleil, les plages et la sécurité

En début d’année, le gouvernement a enjoint les propriétaires des hôtels et restaurants de renforcer leur dispositif de sécurité pour être au standard fixé par le pays, conformément au plan de relance du tourisme. Un fardeau financier supplémentaire pour ces établissements hôteliers déjà très affaiblis par la crise qui touche le secteur, comme le précise Anis Souissi, directeur de l’hôtel Royal Resort à Yasmine-Hammamet. “Autrefois, on vendait le soleil, on vendait les plages. Maintenant, on vend le soleil, les plages et la sécurité. La sécurité, maintenant, devient un argument de vente. On dépense beaucoup plus sur la sécurité. Et on essaie de montrer et de valoriser l’effort sécuritaire qu’il soit de l’État ou de l’établissement.”

Abandonné par les touristes français et britanniques qui constituaient le gros de la clientèle, le tourisme tunisien se tourne vers la clientèle d’Europe de l’Est qui fréquente de plus en plus les plages tunisiennes. Le gouvernement espère recevoir 300 000 touristes russes cette année, 6 fois plus qu’en 2015. “Nous avons espoir cette année que les Russes nous fassent confiance. C’est un marché sur lequel nous nous sommes investis depuis plus d’une dizaine d’années, que ce marché puisse retrouver ses couleurs en Tunisie. Les chiffres des réservations, jusque-là, sont bons. J’espère qu’ils se confirmeront réellement”, a déclaré Abdellatif Hamam, directeur général de l’Office national du tourisme tunisien.

Même si certains pays d’Europe continuent de déconseiller la destination, à leurs ressortissants les autorités se montrent optimistes quant aux fruits de leurs efforts. En exemple, soixante hôtels sur les 100 qui avaient fermé (après l’attentat de Sousse) ont rouvert.

Voir plus