Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le "Brexit" et les économies africaines

Le "Brexit" et les économies africaines

Brexit

Les partisans d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne peuvent jubiler avec 51,9 % d‘électeurs favorables au “Brexit” lors du référendum de jeudi. Mais quelles peuvent être les conséquenses économiques de cette sortie pour l’Afrique ?

“L’effet sera neutre parce que les économies africaines sont assez bien diversifiées, explique Bismarck Rewane, analyste nigérian en finance. Le commerce est diversifié et le Royaume-Uni n’est pas un gros importateur de produits africains en tant que tel. Le Nigeria, par exemple, ne vend pas de pétrole au Royaume-Uni, ne vend pas de gaz au Royaume-Uni, le pays ne vend qu’une quantité limitée de cacao. Donc en termes d’exportation, cela n’a aucune incidence pour le Nigeria, mais pour les importations, cela les rend moins chères.”

En Afrique du Sud par contre, l’on se montre moins optimiste.

Pour Ian Cruickshanks, économiste à l’Institut des relations raciales sud-africain, “les réactions en chaîne pourraient s’accumuler négativement et cela pourrait affecter l’Afrique du Sud, impacter le flux de capitaux et de biens en Afrique du Sud, et comme nous sommes la porte vers le reste du continent, ce flux pourrait être affaibli pour toute l’Afrique.”

Quoi qu’il en soit c’est une nouvelle ère des relations économiques qui s’ouvre ainsi entre l’Afrique et la Grande-Bretagne.