Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Mali et l'Algérie revisitent les accords de paix de 2015

Le Mali et l'Algérie revisitent les accords de paix de 2015

Mali

Le président malien Ibrahim Boubaka Keïta a reçu lundi le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, dans le cadre de la onzième session du comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le nord du Mali.<4>

Cette rencontre coïncidait avec le premier anniversaire de la signature par la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) et le camp gouvernemental malien, de l’accord de paix d’Alger en 2015 visant à mettre fin au conflit au Mali sous la médiation de Ramtane Lamamra.

De nombreux efforts diplomatiques ont été mis en œuvre pour la réussite de cette rencontre. L’Algérie a mené des discussions les 13 et 14 juin, qui ont débouché sur une entente entre le gouvernement malien et les groupes politico-militaires signataires de l’accord de paix de 2015 pour la création d’autorités intérimaires dans les cinq régions administratives du nord du Mali.

‘‘Je pense qu’avec la détermination qui est la nôtre, l’engagement qui est le nôtre, la volonté politique ferme qui est la nôtre, je pense que cet accord que l’on appelle l’accord d’Alger sera pour l’histoire un succès de retrouvailles de frères désunis dans l’incompréhension, qui se sont retrouvés pleinement et entièrement”, selon le président malien, qui salue les initiatives menées.

Sous l‘égide de la médiation algérienne et le soutien de la Communauté internationale, un accord de paix a été signé le 20 mai 2015 à Bamako entre les deux parties. Le Comité de suivi de l’accord, piloté par l’Algérie, redouble ainsi d’efforts pour éliminer tous les obstacles que rencontre la mise en application de cet accord.

“Nous venons de terminer une année durant laquelle les fondations d’une mise en œuvre sérieuse, d’une mise en oeuvre systématique, ont été posées à travers les actes législatifs, réglementaires et institutionnels qui ont été pris par la république du Mali, ou à travers des développements sur le terrain, au niveau régional et international également”, a fait savoir Ramtane Lamamra.

Aujourd’hui, l’Algérie cherche à identifier les moyens de dynamiser le processus. Elle relève l’impératif d’améliorer les conditions de vie des habitants des régions du Nord-Mali, afin d’instaurer la paix et d’enclencher le processus de réconciliation nationale. L’Algérie veille ainsi à ce que l’Accord d’Alger soit rigoureusement appliqué sur le terrain, afin de ramener une paix totale et durable au Mali.

Le Mali et l’Algérie partagent plus de 1.000 Km de frontière.

Voir plus