Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

65,3 millions de réfugiés et de déplacés à travers le monde, chiffre record

65,3 millions de réfugiés et de déplacés à travers le monde, chiffre record

Réfugiés

Cette journée du 20 juin consacrée aux réfugiés du monde entier est marquée par le bilan 2015 du nombre (65,3 millions) de réfugiés et déplacés à travers le monde annoncé lundi par le HCR (Haut-commissariat aux réfugiés).

Pour l’organisme onusien, plusieurs facteurs sont à l’origine de cette croissance exorbitante de réfugiés et de déplacés. La majeure partie des réfugiés et des déplacés du monde cherchent à fuir des conflits de divers ordres, guerres, conflits inter-ethniques, terrorisme. Mais à côté, il y a aussi les personnes qui recherchent des endroits pour une vie meilleure, la pauvreté, les intimidations politiques et les violations des droits de l’homme qui poussent à une immigration légale ou illégale.

Selon le rapport statistique annuel du HCR, c’est une première dans l’histoire du monde de voir le seuil des 60 millions de réfugiés et de déplacés franchi. Pour une petite comparaison ; cela représente plus que la population du Royaume-Uni.

Un être humain sur 113 est aujourd'hui déraciné, il est demandeur d'asile, déplacé interne ou réfugié.

En 2014, le chiffre des réfugiés et des déplacés était 59,5 millions.

Le nombre de réfugiés – personnes ayant quitté leur pays – s’est élevé à 21,3 millions, et celui des personnes déplacées- ayant quitté leur foyer sans quitter le pays- à 40,8 millions. Les pays industrialisés déclarent avoir reçu l’an dernier 3,2 millions de demandes d’asile.

« Un être humain sur 113 est aujourd’hui déraciné, il est demandeur d’asile, déplacé interne ou réfugié », s’inquiète le HCR. Pour le Haut-commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi :  «  les facteurs menaçant les réfugiés se multiplient ». « Un nombre terrifiant de réfugiés et de migrants décèdent en mer chaque année, sur terre les personnes fuyant la guerre ne peuvent poursuivre leur voyage, car les frontières sont fermées », souligne-t-il.

La problématique des réfugiés et des déplacés a dominé l’actualité européenne en 2015, cependant le rapport indique que ‘‘la grande majorité des réfugiés à travers le monde se trouve ailleurs’‘, dans les pays poches des situations de conflit.