Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Niger : le président Mahamadou Issoufou demande le soutien de l'UE pour stopper l'afflux des migrants

Niger : le président Mahamadou Issoufou demande le soutien de l'UE pour stopper l'afflux des migrants

Niger

Le président nigérien est à la recherche de fonds pour la mise en œuvre de sa politique anti-migration. Et c’est vers la chancelière allemande que Mahamadou Issoufou s’est tourné pour exposer ses doléances.

Mahamadou Issoufou veut couper le mal de la migration clandestine à sa racine. C’est, en partie, la raison de sa visite de deux jours à Berlin, en Allemagne. Le président nigérien sollicite l’aide de la chancelière Angela Merkel pour mettre un terme au phénomène, le Niger faisant office de pont pour les candidats à l’Europe. Selon lui, il faudrait 700 millions d’euros pour la mise en œuvre de son programme.

L’organisation mondiale pour les migrations (OIM) estime à plus de 60.000 le nombre de personnes à avoir transité par ce pays d’Afrique de l’Ouest pour atteindre les côtes européennes. Un voyage souvent tragique, comme en témoignent les 34 corps de migrants abandonnés par les passeurs au Niger, découverts cette semaine.

Mais si Mahamadou Issoufou se concentre sur la nécessité d’un appui financier de l’UE pour stopper l’afflux des migrants vers la Libye, la chancelière allemande, elle, semble donner la priorité à l’aide aux migrants déjà sur le sol libyen. “Ce qui est important à mon avis en ce moment, c’est le soutien humanitaire. Nous devons penser à ce que nous pouvons faire pour le soutien humanitaire côté allemand et ce que la communauté internationale doit faire. Les besoins ont été énumérés par les organisations d’aide internationale et jusqu‘à présent, beaucoup n’ont pas encore été couverts”, a déclaré Mme Merkel.

>>> LIRE AUSSI : 34 migrants meurent dans la traversée du désert nigérien

Il n’a pas seulement été question de migration, lors des échanges entre le président nigérien et la chancelière allemande. Les deux dirigeants ont aussi parlé de lutte anti-terroriste et du soutien de l’Allemagne au renforcement de la Minusma, la Mission de l’ONU au Mali.

Voir plus