Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'économie mozambicaine affectée par la guérilla

L'économie mozambicaine affectée par la guérilla

Mozambique

Ce pays de l’Afrique australe connaît à nouveau des troubles après une guerre civile entre 1976 et 1992.

A Nhamapadza, dans le centre du pays, une file de 150 véhicules attend patiemment le départ du convoi militaire qui doit les escorter sur la route principale du pays.

Depuis le début de l’année, la Renamo, le principal parti d’opposition qui dispose d’une branche militaire, a repris des attaques sur cette route.

D’après la police, sur les seules deux dernières semaines du mois de mai, le bilan est d’au moins 7 morts et 30 blessés.

Daviz Simango, maire de Beira : “le pays est paralysé. Une personne qui attrape une thrombose, un AVC, a une partie du corps qui ne fonctionne pas, parfois jusqu‘à ce qu’il meure, et c’est ce qu’il se passe avec le Mozambique. Nous avons eu un AVC, une partie du pays ne fonctionne plus, nous sommes dans une situation chaotique.”

Le mois passé, le gouvernement et la Renamo se sont mis d’accord pour rouvrir des négociations de paix. Mais depuis, les attaques se sont intensifiées contraignant des milliers de personnes à fuir vers le Malawi. Même les trains de marchandises sont attaqués, ce qui pourrait effrayer les investisseurs. Malgré un taux de croissance à 7 %, le Mozambique fait partie des dix pays les plus pauvres au monde, et cette crise politico-militaire risque de retarder fortement son développement.

Frappé par une guerre civile sanglante qui a fait un million de morts entre 1976 et 1992, le Mozambique vit depuis 2013 une nouvelle période d’instabilité, depuis que la Renamo a décidé de reprendre les armes pour revendiquer le partage du pouvoir.

Voir plus